Le harcèlement scolaire, ou l’intimidation, touche 1 enfant français sur 10 et peut laisser de profondes cicatrices émotionnelles, ainsi que des dommages physiques dans les situations extrêmes. Nous parlons de harcèlement scolaire lorsqu’un enfant reçoit des violences verbales, physiques et/ou psychologiques répétées. Si votre enfant en est victime, vous pouvez l’aider à y faire face et à en atténuer l’impact.

harcèlement scolaire

Écouter et discuter avec votre enfant

Si votre enfant est victime de harcèlement scolaire, il est essentiel d’écouter et de parler avec lui. Cela vous aide à savoir ce qui se passe afin que vous puissiez agir avec l’école. Des conversations calmes et attentionnées aideront également votre enfant à se sentir aimé et soutenu. 

Tout d’abord, accordez toute votre attention à votre enfant et envisagez de parler dans un espace calme. Posez-lui des questions simples et écoutez attentivement les réponses. Il est important de rester calme durant toute la conversation. En effet, c’est l’occasion de montrer à votre enfant comment il est possible de résoudre des problèmes. Ensuite, résumez la situation et faites savoir à votre enfant qu’il est normal de se sentir contrarié ou triste à ce sujet. Il est également important que votre enfant sache que cette intimidation n’est pas de sa faute. Enfin, félicitez votre enfant d’avoir réussi à parler du harcèlement scolaire, montrez-lui que vous l’aimez et que vous l’aiderez à y faire face. Pendant la discussion, évitez les commentaires négatifs qui peuvent aggraver la situation. 

Conseiller votre enfant pour faire face au harcèlement scolaire

Les parents peuvent aider les enfants à apprendre à faire face à l’intimidation quand cela se produit. Il est important de leur conseiller de ne pas réagir en se battant ou en agressant en retour. En effet, cela peut rapidement dégénérer et causer encore plus de problèmes. Au lieu de cela, il est préférable de s’éloigner de la situation et d’en parler à un adulte. En outre, conseillez à votre enfant de ne pas se mettre en colère et de gérer ses émotions, même s’il est normal d’être contrarié. Cela demande beaucoup de pratique mais il est possible de mettre en place des stratégies pour y arriver. Cela peut être compter jusqu’à 10, extérioriser la colère en l’écrivant ou respirer profondément. Vous pouvez également apprendre à votre enfant à ignorer les remarques blessantes. Dans ce cas, il peut agir de manière indifférente, et par exemple, s’engager dans une conversation. Enfin, il est primordial d’insister sur le fait que l’enfant doit parler de la situation, qu’il soit victime ou témoin, à ses enseignants, ses parents, son frère ou sa sœur, ou à toute autre personne en qui il a confiance. 

Aider votre enfant à s’épanouir

Il est important de ne pas laisser le harcèlement à l’école dominer la vie de votre enfant. Vous pouvez, par exemple, l’aider à développer de nouvelles compétences dans un domaine qui l’intéresse. Ceci implique l’encourager à entreprendre une nouvelle activité, qu’elle soit physique ou artistique comme le théâtre ou un art martial. Cela permet à l’enfant de s’épanouir tout en renforçant sa confiance et en l’aidant à se faire de nouveaux amis. Finalement, cela l’aide à aller au delà du harcèlement scolaire et à le surmonter.

Prévenir l’établissement du harcèlement scolaire

Les écoles prennent le harcèlement scolaire très au sérieux. L’Education Nationale a d’ailleurs reconnu, en 2012, le problème de la violence scolaire. Elle a également créé une délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre la violence en milieu scolaire. Votre première étape consiste donc à parler aux enseignants, au médecin scolaire ou encore à la direction. Ils pourront ainsi gérer le problème de leur côté et prévenir d’éventuels futurs harcèlements à l’école. 

Si le problème ne se résout pas ou s’aggrave, ou si vous avez besoin de conseils supplémentaires, vous pouvez contacter les numéros verts suivants : 

  •  « NON AU HARCÈLEMENT» : 3020. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés).
  •  « NET ÉCOUTE » : 3018, si le harcèlement a lieu sur internet. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h.
consulter médecin en ligne