Par Corentin Maire, pharmacien

Parce que cela nous est déjà tous arrivé, parce que l’on a déjà tous utilisé un mouchoir, nous allons parler un petit peu du rhume.

rhume nez coule

Vous avez dit « enrhumé » ?

Le rhume, terme fréquemment utilisé dans le language courant, correspond à la rhinopharyngite aigüe. Il s’agit d’une infection causée par un virus, et dure généralement 5 à 6 jours. En tant que maladie dite « virale », le rhume peut se transmettre, et il ne faut pas le négliger. Même s’il reste une pathologie légère, cela reste très inconfortable.

Le rhume peut apparaitre lorsque les muqueuses du nez ou de la gorge sont affaiblies, par exemple lorsque qu’il fait froid et/ou sec (les muqueuses sont la peau humide que nous avons, qui n’est pas directement au contact de l’environnement, comme dans notre bouche, nez, oreille, etc…). Le virus profite alors des périodes de faiblesse de nos défenses immunitaires présentes dans notre nez et notre gorge, et s’installe dans notre organisme.

Les symptômes du Rhume

Les symptômes les plus fréquents sont les suivants :

  • Écoulements nasaux, clairs ou colorés
  • Éternuements
  • Toux
  • Mal de gorge
  • Légère fièvre

Ces symptômes sont normaux, ils traduisent le combat que mène notre organisme contre la maladie.

Pourquoi a-t-on du mal à respirer quand on est enrhumé ?

Lorsque l’on attrape un rhume, notre corps cherche à se défendre, et expulser les responsables de la maladie. C’est pour cela que l’on se mouche. Les cellules du nez essaient d’évacuer le virus présent, et produisent davantage de sécrétion que d’habitude. Cela bouche notre nez.

De plus, pour mieux combattre la maladie, le corps humain utilise toutes les armes présentes dans notre organisme, notamment les anticorps, véritables petits soldats de notre anatomie. Pour les amener sur le lieu de la pathologie, les anticorps qui vont lutter contre le rhume sont véhiculés grâce au sang. Pour en apporter un maximum, les vaisseaux sanguins du nez vont se dilater au niveau du nez, afin d’avoir un plus grand débit de sang. C’est ce que l’on appelle la congestion nasale. Les vaisseaux dilatés prennent plus de place, et cela réduit la taille de nos conduits respiratoire.

Entre la taille réduite de nos narines, et les sécrétions trop présentes, l’air a donc du mal à circuler entre nos poumons et l’environnement, et il est difficile de respirer. C’est pourquoi on « parle » bizarrement.

Rhume… ou rhinite ?

Il ne faut pas confondre le rhume avec une rhinite, qui est un symptôme à part entière du rhume.
En effet, la rhinite de façon générale est une inflammation des muqueuses de la cavité nasale. Elle fait partie du rhume. La rhinite peut aussi être la conséquence d’autres pathologies, comme la rhinite allergique. C’est une irritation de la cavité nasale due à une allergie, et dans ce cas, les sécrétions nasales restent claires lorsque l’on se mouche. Elle est souvent accompagnée d’autres symptômes comme les yeux irrités ou le nez qui démange.

Les conseils du pharmacien

« Mieux vaux prévenir que guérir » dit-on !

Les bons gestes pour éviter le rhume :

  • Se laver les mains régulièrement, particulièrement lorsque l’on a touché des choses pas forcément très propres. Par exemple après avoir pris les transports en commun. Il est important également de se laver les mains avant de manger, afin de limiter l’ingestion malheureuse de virus qui trainaient sur notre peau.
  • Limiter les contacts avec les personnes atteintes d’un rhume, car rappelons-le, un virus peut se transmettre par une simple poignée de mains…

Si on attrape un rhume, il faut éviter les causes de la maladie :

  • Se moucher pour expulser le virus de l’organisme. Il est préférable d’utiliser des mouchoirs en papier, à usage unique, et de les jeter après utilisation. Cela permet de ne pas contaminer son entourage. On peut aussi se laver le nez, avec des sprays spéciaux, qui vont diminuer l’irritation du nez et dégager les narines, et qui peuvent parfois avoir des propriétés antiseptiques.
  • Si besoin, on peut demander à son pharmacien des médicaments qui permettent de mieux supporter les symptômes du rhume, mais attention, aucun médicament ne soignera à proprement parler votre maladie, puisque c’est un virus. Le corps s’occupera lui-même de la guérison, au bout de quelques jours.

Si le rhume persiste plus d’une dizaine de jours, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien, afin de se débarrasser au plus vite de cette pathologie !

consultation-medecin-en-ligne-hellocare