100 grammes de sucre par jour, tous sucres confondus, c’est la consommation maximale recommandée par l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation). Une quantité parfois difficile à respecter à une époque où le sucre est de plus en plus présent dans notre alimentation, parfois là où on ne l’attend pas.
Il est pourtant urgent de se réguler, car l’excès de sucre provoque surpoids, maladies cardiovasculaires, caries, pertes de mémoire, et dans certains cas, peut déclencher un diabète.
Mais comment arrêter le sucre ? Lire les étiquettes et baisser progressivement les quantités font partie des bons réflexes à adopter.

Listez (ce que vous mangez)

Le meilleur moyen d’arrêter le sucre est de commencer par prendre conscience des quantités que nous mangeons. Certains sont adeptes des trois repas par jour, d’autres préfèrent manger en petites quantités réparties au long de la journée. Les habitudes alimentaires varient en fonction de l’éducation, du rythme, des périodes de la vie, et du budget de chacun. Aujourd’hui, dressez une liste des aliments et des boissons que vous consommez au quotidien ou fréquemment. Sucrez-vous votre café, buvez vous des sodas, de l’alcool, des sirops ? Etes-vous plutôt chocolat noir ou chocolat au lait ? Mangez-vous des plats industriels ou des produits frais ? Soyez précis : vous pouvez même dessiner un graphique avec votre part approximative de protéines, de gras, de sucre, de fibres… Différenciez les sucres complexes (céréales, pâtes, riz et pain complets…) des sucres simples (sucre en poudre, gâteaux, lait, alcool…).

Traquez (les sucres ajoutés)

Après avoir dressé votre liste, débusquez-y les sucres cachés. Nos grands parents et les générations antérieures n’ont pas connu ce problème. On ne sucrait pas son café, on n’achetait pas de bonbons, sortir manger une glace était une fête… Et surtout, les plats industriels n’existaient pas. Aujourd’hui, le sucre est présent partout, même dans certains plats salés ! Car le sucre est réconfortant et addictif, les spécialistes de l’industrie agroalimentaire l’ont bien compris. Ils en glissent dans les condiments, les plats surgelés, les conserves. Et dans une majorité de produits déjà sucrés naturellement : biscuits, yaourts, crèmes dessert… La publicité vante les produits sans gras, mais fait l’impasse sur les dangers liés au sucre, banalisé et omniprésent. On en oublie nos besoins réels, bien inférieurs à notre consommation.

Désintoxiquez (en douceur)

Le sucre est réconfortant, sa consommation active les mécanismes de récompense dans notre cerveau… qui sont les mêmes lors de la prise de certaines drogues ! Bref le sucre rend dépendant quand on en consomme à l’excès. On en a plus souvent envie quand on est triste, stressé ou qu’on manque de sommeil. Pour se désintoxiquer et arrêter le sucre, l’idéal est de faire des bonnes nuits, de se détendre, de trouver du positif et du réconfort ailleurs. Le sport est bien sûr recommandé, mais aussi la consommation de tisanes pour se nettoyer et couper l’envie de sucre chaque fois qu’elle advient. Le chaud est réconfortant. Choisissez des tisanes au goût agréable, et consommez un peu de chocolat noir pour les coups de mou. Réintroduisez les légumineuses dans votre alimentation pour tenir le coup ! Et éliminez au maximum les produits industriels de votre alimentation.

Eduquez (votre palais)

Plusieurs facteurs peuvent provoquer le sentiment de faim. Nous avons tendance à confondre faim et soif car l’hypothalamus, la région du cerveau qui permet à notre système nerveux de communiquer avec notre système endocrinien (glandes, hormones, organes), régule les deux sensations en même temps. Quand vous avez faim, pensez à boire d’abord et attendez un moment avant de manger. Si à ce moment là, vous sentez toujours la faim, ne vous privez pas. Faîtes attention aux quantités : mangez seulement ce que votre corps peut assimiler pour ne pas dilater votre estomac. N’ayez pas peur d’être fatigué.e ou d’avoir faim, vous mangerez l’heure venue. Faîtes également attention à la qualité : manquer de fibres va susciter un sentiment de faim, même si l’estomac est plein. Les fibres sont présentes en grande quantité dans les légumineuses (haricots, lentilles), les fruits secs (pruneaux, amande) et dans les fruits et légumes (framboise, kiwi, avocat, choux)

Positivez (ça vaut vraiment le coup)

Arrêter le sucre ou en réduire la consommation ne va pas seulement affiner votre silhouette, protéger vos dents et votre cœur. Cela va aussi sensiblement améliorer le grain de votre peau, le sucre favorisant les états inflammatoires. Mais ce n’est pas tout,  sachez que le sucre a des effets nocifs sur la mémoire et l’humeur! Une bonne détox vous rendra décidément le sourire, l’énergie, et un cerveau en pleine forme !