Par le Martine Desquerre, Médecin Généraliste

Après 9 mois de jeûne durant la grossesse, l’envie de prendre une petite coupe, d’un verre de rouge pendant un bon repas, d’un petit verre de rosé à côté de la piscine est tout à fait compréhensible mais voilà : vous allaitez !
Encourager votre allaitement, ne pas exposer votre enfant aux conséquences négatives potentielles de la consommation d’alcool pendant cette période passe donc par une anticipation de cette dite consommation en toute modération, essentielle à aborder.

alcool et allaitement

Alcool : les effets sur maman et bébé

Le processus

Une fois l’alcool ingéré, l’organisme de la mère transforme l’alcool pour l’éliminer, il n’y a pas de phénomène de stockage de l’alcool. Quand la mère va donner la tétée à son bébé, le taux d’alcool dans son sang sera le même que celui qui passe dans son lait. Donc plus la tétée sera à distance de la prise de l’alcool, plus l’organisme de la mère aura eu le temps de l’éliminer. Il faut environ 2H50 pour éliminer un verre d’alcool. Le nourrisson peut lui aussi éliminer l’alcool mais ce processus est deux fois plus lent chez le nouveau né que chez l’adulte. Retrouvez ci-dessous le tableau permettant de savoir le nombre d’heures pour éliminer un ou plusieurs verres d’alcool.

Une seule exposition à l’alcool peut produire un léger effet sédatif et changer l’odeur ou le goût du lait maternelIl faudrait idéalement éviter de donner le sein pendant environ deux heures après avoir consommé une boisson alcoolisée. Et il est alors préférable d’extraire du lait maternel afin de soulager l’engorgement des seins.

Cela peut nuire à l’écoulement du lait et entraîner des effets indésirableschez le nourrisson :

  • Altération du développement moteur
  • Changement des habitudes de sommeil
  • Diminution de la quantité de lait absorbée
  • Risque d’hypoglycémie

Comment une consommation modérée et occasionnelle est-elle possible ?

Aucune mère ne devrait consommer de l’alcool avec excès ou tous les jours en raison des répercussions que cela peut avoir sur les soins à l’enfant et du risque de trouble d’alcoolisation fœtale associé à une future grossesse.
Toutefois, les mamans allaitantes peuvent protéger leur bébé des effets indésirables de l’alcool en tenant compte de leur horaire d’allaitement lorsqu’elles prennent un verre. Vous communiquer ces informations peuvent vous être utile si les tétées sont espacées de plusieurs heures.

Le tableau à droite rapporte la période de temps allant du début de la consommation jusqu’à l’élimination de l’alcool du lait maternel pour des femmes de poids variés, en supposant que le métabolisme de l’alcool se fait au rythme constant de 15 mg/dl et que la femme est de taille moyenne (1 m 62)

1 verre = 340 g (12 oz) de bière à 5 %, 141,75 g (5 oz) de vin à 11 %, ou 42,53 g (1,5 oz) d’alcool à 40 %.

Exemple 1 : Une femme de 40,8 kg (90 lb) qui consomme trois verres d’alcool en une heure doit attendre 8 heures et 30 minutes pour que l’alcool soit complètement éliminé de son lait, tandis qu’une femme de 95,3 kg (210 lb) qui consomme la même quantité doit attendre 5 heures et 33 minutes.

Exemple 2 : Une femme de 63,5 kg (140 lb) qui boit 4 bières doit attendre 9 heures et 17 minutes pour que l’alcool soit complètement éliminé de son lait. Ainsi, si la consommation a débuté à 20 h, la femme devra attendre jusqu’à 5 h 17.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare