Hellocare > Magazine > Quel Médecin consulter ? > ORL : Spécialiste des pathologies du visage et du cou

ORL : Spécialiste des pathologies du visage et du cou

L’Oto-Rhino-Laryngologiste, plus communément abrégé ORL, est un médecin spécialisé dans les pathologies du visage et du cou.

En savoir plus

Pourquoi consulter un ORL ?

À savoir

Souvent amené à opérer, l’oto-rhino-laryngologie est une spécialité chirurgicale à part entière, il est donc également chirurgien cervico-facial. Si l’ORL soigne des affections aigües bénignes, telles les otites, rhinopharyngites, angines des tout-petits , ses compétences sont étendues jusqu’aux cancers graves de la bouche. Une ablation des amygdales, une perte d’audition, des polypes dans la gorge, un nez fracturé…c’est le travail de l’ORL!

Quand consulter ?

La sphère ORL regroupe de nombreux organes pouvant nécessiter des soins :

  • L’oreille
  • La gorge (avec la bouche, la langue, le larynx, la trachée)
  • Le nez et les sinus
  • Les glandes salivaires
  • Le cou et la glande thyroïde

Chez l’enfant, les troubles ORL sont fréquents avec des risques de surinfection et de perte auditive, les parents sont donc amenés à consulter ce spécialiste sur conseil de leur médecin traitant. L’ORL consulte au sein d’un service hospitalier, dans une clinique privée, ou plus fréquemment dans un cabinet en libéral.

Les symptômes pouvant amener à consulter un ORL

CHEZ L’ADULTE
Une consultation peut s’imposer lorsque surviennent les symptômes suivants au niveau de:

  • L’oreille : douleur persistante, baisse d’audition, sensation d’oreille bouchée, sifflement, bourdonnements.
  • Nez et des sinus : ronflements, perte d’odorat, manifestations allergiques.
  • Gorge et du larynx : gêne pour déglutir, présence de grosseurs, ganglions, d’une paralysie.

Les patients les plus à risque de troubles ORL sont les fumeurs et les consommateurs réguliers d’alcool. Il est également conseillé un suivi régulier si l’on est soumis à des risques professionnels comme par exemple les travailleurs du bâtiment (bruit intense, poussières et produits dangereux).

CHEZ L’ENFANT
La sphère nez/gorge/oreilles est une zone privilégiée pour les virus et bactéries chez les enfants. Une consultation chez un ORL peut être recommandée par le pédiatre ou le médecin traitant en cas d’affection récidivante, ou si une gêne handicape l’enfant au quotidien.

  • L’oreille : otites à répétition, douleurs persistantes, baisse d’audition, sifflements
  • Nez et sinus : manifestations allergiques, perte d’odorat, sinusite à répétition.
  • Gorge et du larynx : angines à répétition, ganglions anormaux, difficulté à déglutir. L’ORL est notamment le spécialiste à consulter en cas de suspicion de RGO (reflux gastro-oesophagien), qui pourra être confirmé par l’examen (fibroscopie notamment).
Les pathologies
  • Troubles du nez et des sinus : rhinites, sinusites, ethmoïdite.
  • Troubles de l’oreille : otite externe, otite séromuqueuse otite moyenne aiguë, cholestéatome, surdité de transmission/de perception.
  • Troubles de la gorge : angines, pharyngites, laryngite, épiglottite, nodules des cordes vocales, extinctions de voix chroniques.
  • Troubles de la déglutition et perte de goût.
  • Tumeurs de la gorge, de la bouche ou du larynx.
  • Fractures du massif facial (malaire, plancher de l’orbite, du rocher, du nez, malformations pouvant nécessiter des interventions chirurgicales esthétiques.

La consultation chez un ORL

Ce professionnel de santé intervient dans le cadre d’un parcours de soins coordonnés par son médecin traitant
La consultation, les techniques d'examens

Comme tout médecin, l’ORL débute sa consultation en interrogeant le malade sur ses symptômes, la gêne ressentie, sur ses antécédents personnels et familiaux, sur ses éventuels facteurs de risque (tabac, alcool, exposition à des particules dangereuses).
Vient ensuite un examen des organes en cause avec un contrôle des fonctions liées à ces organes. Les oreilles et le nez sont examinés à l’aide d’un spéculum, la gorge avec une petite spatule. En fonction du résultat de cet examen, le spécialiste peut décider de mettre en oeuvre des techniques complémentaires.

  • La rhinofibroscopie, examen des fosses nasales permettant également de visualiser le pharynx et le larynx. La progression de l’endoscope dans les fosses nasales peut réveiller une douleur associée à un réflexe de nausée, bien évidemment passagère.
  • La sinuscopie, examen qui explore spécifiquement les sinus et les muqueuses nasales sous anesthésie locale. Il est généralement pratiqué en cas de sinusite chronique, le médecin peut alors effectuer des prélèvements, ou même traiter les anomalies détectées (avec des injections de médicaments par exemple).
  • La laryngoscopie indirecte n’utilise aucun matériel endoscopique. Le médecin examine la gorge de l’extérieur à l’aide d’une lumière frontale en introduisant un petit miroir dans la gorge (qui s’arrête au fond de la bouche). Cet examen ne nécessite pas d’anesthésie et s’effectue au cours d’une simple consultation en ORL.
  • La laryngoscopie directe utilise un laryngoscope pour examiner l’intérieur de la gorge. Cet examen sous anesthésie générale nécessite une courte hospitalisation, surtout si elle est associée à une endoscopie opératoire (corps étranger, ablation d’une tumeur, prélèvement d’un échantillon pour analyse).
Le remboursement des soins

Dans le cadre du parcours de soins coordonné, le médecin traitant peut prescrire un avis spécialisé. L’ORL est une spécialité médico-chirurgicale et il faut aujourd’hui être orienté par son médecin traitant pour demander un avis ORL.

Dois-je consulter un orl rapidement ?

Les symptômes qui doivent amener à consulter rapidement :

  • Douleur persistante au niveau de l’oreille
  • Baisse d’audition ou sensation de bouchage
  • Perte d’odorat
  • Sifflement ou bourdonnements dans les oreilles
  • Ronflements
  • Gêne respiratoire ou pour déglutir
  • Présence de ganglions
  • Affections récidivantes