Hellocare > Magazine > Quel Médecin consulter ? > Neurologue : Le spécialiste du cerveau et du système nerveux

Le neurologue

Le neurologue est le médecin spécialiste du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs et leurs racines. Le système nerveux n’a pas de secret pour lui, que ce soit les centres nerveux, les nerfs ou les ganglions qui permettent la coordination des fonctions vitales, des fonctions psychiques et cognitives et de l’appareil locomoteur.

En savoir plus

Pourquoi consulter un neurologue ?

À savoir

C’est le spécialiste à même de diagnostiquer et prendre en charge l’épilepsie, la SEP (sclérose en plaques), la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, la neuropathie diabétique, ou toute autre atteinte nerveuse. Votre médecin traitant pourra vous adresser à un neurologue dans le cadre de migraines chroniques, en cas d’échec des traitements classiques. Il intervient également pour des pathologies urgentes tels que les AVC, les traumatismes crâniens, les hématomes sous et extra duraux, les hémorragies cérébrales et méningées, ainsi que pour les tumeurs cérébrales ou médullaires (touchant la moelle épinière).
Le neurologue n’effectue pas d’acte chirurgical. Si une intervention sur le cerveau ou sur la moelle épinière est nécessaire, c’est le neurochirurgien qui s’en chargera.

Symptômes d’un AVC

ATTENTION : Voici les symptômes d’un AVC (symptôme unique ou combiné) qui doivent immédiatement faire l’objet d’un appel au 15, c’est une urgence ABSOLUE!

  • Engourdissement du visage : difficulté à ouvrir la bouche / lèvre tombante d’un côté
  • Engourdissement ou paralysie d’un membre supérieur (impossibilité de lever un bras)
  • Trouble de la parole : difficulté à parler ou impossibilité de s’exprimer / propos incohérents (inversion de mots, syllabes)
  • Céphalée violente , brutale et inhabituelle
  • Trouble de la vision (perte de la vue ou vision trouble), même temporaire
Les symptômes pouvant amener à une consultation

Voici l’ensemble de symptômes (parfois conjugués) qui peuvent faire suspecter une pathologie neurologique et doivent amener à consulter rapidement!

  • Déficit moteur brutal ou progressif
  • Troubles de l’équilibre, troubles de la marche
  • Troubles sensitifs (perte de sensibilité ou sensibilité anormale dans certains membres), fourmillements inhabituels
  • Troubles sphinctériens (pour uriner ou déféquer)
  • Céphalées aiguës ou chroniques
  • Mouvements anormaux et involontaires
  • Tremblements
  • Etat confusionnel, troubles de la conscience et de la vigilance
  • Troubles de la mémoire
  • Paralysie faciale
Les pathologies

Les pathologies qui relèvent de la neurologie sont nombreuses et parfois très graves. La plus urgente étant l’AVC qui nécessite une prise en charge rapide par le SAMU. On peut également citer :

  • Epilepsie
  • Céphalées chroniques
  • Maladie de parkinson
  • Maladie d’alzheimer
  • Sclérose en plaques
  • Sclérose latérale amyotrophique (Maladie de charcot)
  • Tumeurs intracrâniennes : gliomes, méningiomes, adénome hypophysaire…
  • Syndrome de guillain-barré
  • Multinévrite
  • Polyradiculonévrite
  • Myasthénie

La consultation en neurologie

Ce professionnel de santé n’intervient pas dans le cadre d’un parcours de soins coordonnés par son médecin traitant

Il est néanmoins possible de consulter un neurologue en accès direct

Comment se déroule la consultation ?

Comme tous les médecins, le neurologue débute sa consultation en interrogeant le malade sur les symptômes qui amènent à la consultation et sur ses antécédents personnels et familiaux. Le patient doit être en mesure de lui décrire les troubles rencontrés et les médicaments pris. Pensez à rassembler tous les examens déjà pratiqués, notamment les scanners ou IRM, et à bien décrire la chronologie de tous les symptômes survenus!

Après l’interrogatoire, le médecin procédera à l’examen neurologique qui a pour objectif d’évaluer ses capacités motrices et sensitives ainsi que ses fonctions cognitives : langage, mémoire, humeur. Il pourra procéder à différents tests pour évaluer le retentissement des symptômes décrits.

S’il le juge nécessaire, il pourra être amené à prescrire des examens d’imagerie médicale (scanner ou IRM). Il peut aussi réaliser une ponction lombaire, consistant à prélever du liquide céphalo-rachidien au bas de la colonne vertébrale qui sera ensuite analysé en laboratoire. Le neurologue peut aussi pratiquer l’électromyogramme (EMG) pour évaluer l’activité de muscles, et l’électroencéphalogramme (EEG) pour analyser l’activité cérébrale (notamment dans le cadre de l’épilepsie). Tous ces examens, souvent pratiqués à l’hôpital, aident à préciser le diagnostic.

Le remboursement des soins

Il est conseillé de consulter en priorité son médecin traitant en cas de suspicions de troubles neurologiques. Cependant, malgré la mise en place du parcours de soins coordonnés, le neurologue peut être consulté librement par les personnes le jugeant nécessaire. La consultation est prise en charge à hauteur de 70% par la Sécurité sociale.