Un peu comme au cabinet, les demandes médicales en ligne sont diverses et variées, mais certaines sont récurrentes. Il faut savoir que 72% des Français utilisent la téléconsultation pour demander un conseil médical, renouveler une ordonnance (71%), lorsqu’ils sont en déplacement (67%) ou que leur médecin traitant n’est pas disponible (66%)*. Quels en sont donc les cas les plus fréquents et dans quels cas la téléconsultation est-elle appropriée ?

Pour soigner les pathologies saisonnières bénignes

Le rhume, la gastro entérite ou la grippe saisonnière sont de petits maux bien connus de tous et peuvent être rapidement traités en passant par la téléconsultation. Il est bien plus pratique de consulter en ligne que d’attendre aux urgences, en ayant de la fièvre, dans une salle déjà pleine.

Pour les infections respiratoires

Les consultations pour les infections respiratoires (angine, laryngite, bronchite…) sont fréquentes (5% **) et peuvent être traités par téléconsultation : le médecin peut visualiser votre cavité buccale grâce à la caméra et vous demander de vous palper. Il posera son diagnostic en se fiant à l’interrogatoire et aux symptômes présents (fièvre, toux…). En cas de persistance des symptômes, n’hésitez pas à recontacter votre médecin ou à prendre rendez vous au cabinet.

Les cystites : faciles à traiter par téléconsultation

Très inconfortable, la cystite peut être traitée efficacement en téléconsultation : la prescription médicamenteuse permettra de vous soulager rapidement ! Ces demandes médicales représentent environ 4% des téléconsultations médicales**.

La téléconsultation pour les IST et les troubles érectiles

8% des téléconsultations réalisées sont autour des Infections Sexuellement Transmissibles (IST)**. Qu’il s’agisse d’une demande de dépistage ou d’une demande de diagnostic et d’un traitement suite à un symptôme évoquant une IST, le caractère confidentiel et anonyme de la téléconsultation permet au patient de se sentir rassuré.
Les consultations pour les troubles d’érection sont également fréquentes (3%)**.
Entre téléconsultation et consultation en cabinet, c’est à vous de décider si vous vous sentez plus à l’aise devant votre ordinateur plutôt que dans un cabinet 🙂