Par Léa Magiore, Médecin Généraliste

Avec l’arrivée du soleil, on se sent de meilleure humeur. En effet, il peut avoir de réels bienfaits sur notre organisme. Pour autant, ses bénéfices ne doivent pas faire oublier ses dangers ! Alors comment apprivoiser le soleil et en faire notre ami ?

Se protéger du soleil

Le soleil est parfois dans les mauvais coups

Les gestes simples à adopter

  • Evitez de vous exposer entre 12h et 16h. « Si votre ombre est plus courte que vous, ne vous exposez pas ou protégez-vous ». Le risque n’est pas lié à la sensation de chaleur mais à l’intensité des rayons UV.
  • Se couvrir est le meilleur moyen de limiter les risques liés au soleil. Se mettre à l’ombre aussi. Mettre un Tee-shirt sec, avec un tissu lourd, des vêtements amples, tissés serrés, un chapeau à bord large et des lunettes de soleil (enveloppantes, cat.CE 3 ou 4).
  • Mettre de la crème solaire ayant un facteur de protection solaire d’au moins 30. Plus la peau est claire, plus l’indice de protection doit être élevé. Elle doit être appliquée toutes les deux heures et systématiquement après la baignade ou après avoir fait de l’exercice en plein air.

Protégez particulièrement le visage, les oreilles, la nuque, les épaules, le dos, la poitrine et le dessus des pieds.

Attention, la crème ne permet pas de s’exposer plus longtemps, elle ne fait que protéger la peau.

Pourquoi se protéger ?

À trop forte dose, l’exposition provoque des coups de soleil qui peuvent causer, par la suite des dommages irréversibles sur la santé.

Ils sont notamment la cause principale :

  • Des cancers de la peau, dont les carcinomes et les mélanomes du visage, mais aussi des oreilles et du dos, ainsi que des tumeurs malignes.
  • De lésions oculaires sérieuses comme la cataracte, qui peut rendre aveugle.

L’incidence des cancers cutanés chez les personnes à la peau colorée est plus faible. Néanmoins, ils sont souvent détectés à un stade plus avancé et donc plus dangereuxMême bronzé, il faut continuer à se protéger.

Les conseils du pharmacien :

Même par temps couvert, protégez-vous

Un voile nuageux laisse passer plus de 90 % des UV.  De plus, la réverbération du sol des UV est d’intensité variable : la proportion peut atteindre 80% pour la neige fraîche et 25% pour l’écume de mer.

Attention aux produits qui augmentent la sensibilité aux UV

Certaines pommades anti-inflammatoires et la prise de certains médicaments peuvent provoquer des allergies ou des brûlures graves au soleil. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Certain parfums et déodorants également, évitez donc leur utilisation si vous allez au soleil.

Redoublez d’attention avec les enfants

Les enfants et les adolescents sont plus vulnérables car ils ont une peau et des yeux plus fragiles et s’exposent plus souvent que les adultes. Les nourrissons de moins de 12 mois doivent toujours rester à l’ombre.

Choisissez la bonne crème

Si votre peau est plutôt grasse, choisissez une texture fluide et matifiante. Si elle est sèche préférez les crèmes et laits onctueux. Pour les enfants, des textures fluides, en spray, sont plus faciles à appliquer et plus ludiques.
Le mieux est d’adapter la texture et l’indice de protection en fonction des différentes parties du corps. Notamment, pour votre visage, appliquez une crème avec un indice de protection élevé.

En résumé :

Ainsi, pour toutes vos activités de plein air protégez-vous. Avant tout pour que le soleil reste un plaisir.

En cas de coup de soleil (lésion due aux UV), ne pas oublier qu’il ne faut jamais se réexposer avant une guérison complète.
Aucune protection n’arrête totalement les rayons du soleil. C’est d’ailleurs pour cette raison que, même enduits de crème, nous bronzons.

Vous désirez en savoir plus sur les précautions à prendre avant les vacances ? C’est par ici !

consultation-medecin-en-ligne-hellocare