Mal de gorge, voix enrouée, fièvre : et si vous aviez une angine ? C’est pénible certes mais la bonne nouvelle c’est que cette infection est bénigne dans la grande majorité des cas. Cependant elle ne doit pas être prise à la légère car les formes bactériennes peuvent entraîner des complications en absence de traitement. Parmi elles figurent par exemple le phlegmon amygdalien, une sorte d’abcès très douloureux se formant d’un coté de la gorge ou encore, beaucoup plus rarement, des lésions articulaires, rénales ou même cardiaques… C’est pour vous aider à les éviter que nous vous expliquons comment soigner une angine correctement en fonction des symptômes !

 

musicotherapie

Dans quels cas pouvez-vous soigner votre angine vous-même ?

Les angines sont d’origine virale dans 90% des cas. Il n’existe pas vraiment de traitement contre elles mais ce n’est pas dramatique, étant donné qu’elles cessent toutes seules en 4-5 jours : vous pouvez combattre les symptômes vous-même en attendant. Reste à savoir si vous souffrez bien d’une angine virale… Habituellement, cette dernière est assez simple à identifier : tout commence avec un rhume « classique » (nez qui coule, toux etc.) puis le mal de gorge s’installe progressivement, en s’accompagnant éventuellement d’un peu de fièvre (38,5°C grand maximum). Quant à la gorge, elle est généralement rouge – on parle alors d’angine rouge – mais il faut quand même souligner que ce symptôme est trompeur. En effet, certaines bactéries entraînent elles aussi des angines rouges : restez donc vigilant(e) !

Comment soigner une angine virale ?

En attendant la guérison de votre angine, plusieurs solutions s’offrent à vous pour soulager vos symptômes. Pensez notamment :

  • au paracétamol pour combattre la fièvre et la douleur ;
  • au miel pour calmer votre mal de gorge. Vous pouvez l’utiliser pour sucrer une tisane au thym – cette plante ayant des propriétés antiseptiques, elle vous aidera à lutter contre l’infection – ou simplement sucer des bonbons au miel par exemple ;
  • aux gargarismes à base de gros sel, là encore pour soulager votre mal de gorge : il suffit de dissoudre une cuillère à café de gros sel dans un verre d’eau tiède pour le réaliser.

Mais si vos symptômes ne connaissent aucune amélioration au bout de 48 heures en dépit de vos efforts, voyez un médecin !

Angine : les symptômes qui doivent toujours vous pousser à consulter

Un mal de gorge d’apparition brutale est souvent provoqué par une angine bactérienne : il faut consulter pour obtenir un traitement approprié. A plus forte raison s’il s’accompagne d’une forte fièvre et que le fond de votre gorge est blanc (angine blanche, donc). Voyez aussi rapidement un médecin en cas de symptômes suspects, laissant supposer une complication de l’angine. Il peut s’agir d’une vive douleur localisée d’un seul côté de votre gorge par exemple ou encore de l’apparition de petites plaques rouges sur le corps : dans ce dernier cas de figure, la bactérie responsable de l’angine a peut-être provoqué une scarlatine… A noter également que le risque d’angine bactérienne est quasi-nul chez bébé : cette infection touche surtout les enfants âgés de 4 à 15 ans. Elle concerne aussi les adultes mais dans une moindre mesure.

Angine bactérienne : comment se déroule le diagnostic et le traitement ?

Pour distinguer une angine bactérienne d’une angine virale, le médecin prélève habituellement quelques cellules au fond de la gorge avec un bâtonnet : un test de diagnostic rapide (TDR) suffit pour détecter la présence du streptocoque A, responsable de la plupart des cas d’angine bactérienne. Si le test est positif, le traitement classique est à base d’amoxicilline, un antibiotique à prendre habituellement pendant 6 jours. S’il est négatif, cela veut dire que vous souffrez soit d’une angine virale, soit d’une forme plus rare d’angine bactérienne, provoquée par exemple par un pneumocoque. S’il suspecte vraiment une bactérie, le médecin peut demander des analyses complémentaires pour l’identifier et vous prescrire l’antibiotique adéquat.

Quelle solution contre des angines à répétition ?

Si soigner une angine ponctuelle est relativement simple, le traitement des angines répétitives est plus délicat. Dans la mesure du possible, le médecin essaie d’éviter une intervention mais si vous en souffrez régulièrement (ex : 7 fois ou plus au cours de l’année) et que vos symptômes sont très handicapants, il vous proposera probablement une ablation des amygdales, dite aussi amygdalectomie. Rassurez-vous : cette dernière est bien maîtrisée de nos jours. En pratique, l’intervention ne dure que quelques minutes sous anesthésie générale et il faut rarement rester hospitalisé(e) plus de 24 heures !