Infection cutanée et sous cutanée d’un doigt (de la main ou d’un orteil), le panaris est un abcès purulent pouvant entraîner des complications. Il faut donc rapidement le soigner pour éviter une intervention chirurgicale. Pour cela il existe des remèdes naturels efficaces lorsque l’on prend le problème à temps. Dans le cas contraire, votre médecin vous expliquera la marche à suivre pour soigner un panaris. On vous explique tout en détail.

Les symptômes permettant de reconnaître et de soigner un panaris

Un panaris est situé en général sur un doigt de la main, au pourtour de l’ongle. Il arrive aussi qu’il se développe sur un orteil.

D’abord, il provoque une inflammation, se manifestant par une rougeur anormale et une sensation de chaleur. C’est le premier stade de l’évolution et il est possible de soigner un panaris rapidement à ce moment là.

Mais lorsqu’on attend trop longtemps, l’abcès s’installe plus profondément. Le gonflement est plus visible, la peau blanchâtre et tendue. On a alors du mal à plier le doigt. La douleur lance comme une pulsation : c’est le second stade.

Plus grave, au troisième stade de l’infection, celle-ci peut s’étendre aux tissus proches du panaris et atteindre os et tendons. L’apparition de fièvre peut aussi vous alerter.

Les causes du panaris

Le panaris se développe avec un staphylocoque ou un streptocoque, deux bactéries causant une infection de la peau autour de l’ongle.

Ces bactéries peuvent entre autres s’introduire en profitant d’une plaie, d’une petite blessure, qui va se surinfecter. Cela arrive par exemple quand on se coupe les ongles trop courts, trop brutalement, ou qu’on se les ronge. Se ronger les peaux est aussi un facteur de risque. L’infection peut parfois être contagieuse, c’est pour cela qu’il est important de soigner un panaris au plus vite.

En outre, il est nécessaire d’adopter des bons réflexes : éviter de se frotter le visage, notamment les yeux, et toujours bien se laver les mains si on doit s’occuper d’un nourrisson.

Comment soigner un panaris ?

Soigner un panaris superficiel naturellement

Quand il en est au premier stade, c’est-à-dire superficiel, on a encore la possibilité de soigner un panaris naturellement sans pratiquer d’excision chez un médecin.

Pour cela, il faut agir rapidement et le faire « mûrir », c’est-à-dire le ramollir avec des bains antiseptiques répétés plusieurs fois par jour ou des pansements humides. Utilisez un produit type hexomédine ou dakin dilué, mais surtout pas d’eau de javel comme souvent cité comme remède de grand-mère, bien trop corrosive. Une fois la plaie bien molle, le pus pourra s’évacuer. Appliquez alors des compresses d’antiseptiques à nouveau et surveillez bien que l’infection n’évolue pas.

Les traitements médicaux

Si vous avez réagi un peu tard, que l’infection présente déjà une peau tendue et un abcès gonflé, il va falloir consulter votre médecin pour soigner un panaris. Celui ci procédera à une petite excision afin de laisser le pus s’en échapper. Il pourra aussi vous prescrire un traitement antibiotique le cas échéant.

Si malgré son intervention la plaie est toujours à risque, une petite chirurgie ambulatoire sera nécessaire, afin de retirer les tissus touchés. Dans certains cas extrêmes, il sera nécessaire de procéder à une très légère amputation de la partie du doigt concernée pour stopper toute propagation de l’infection.

Prévenir l’apparition du panaris

Avant de soigner un panaris, il est possible d’en prévenir l’apparition. La cause principale d’un panaris étant l’introduction d’une bactérie par le biais d’une petite blessure, on peut l’éviter en suivant quelques règles simples :

  • Éviter de se ronger les ongles ou de les couper trop court
  • Utiliser des outils adaptés pour se couper les ongles et les désinfecter à chaque manucure ou pédicure
  • Porter des gants pendant le jardinage afin d’éviter les blessures mais aussi les ampoules
  • Retirer immédiatement toute écharde 
  • Eviter les chaussures trop serrées ou provoquant des ampoules

En cas d’eczéma, éviter toute blessure de la peau en pratiquant les soins nécessaires