Par le Léa Magiore, Médecin Généraliste

Le terme « hydrothérapie » signifie littéralement « soigner par l’eau ». Le concept peut sembler curieux et pourtant, cette technique thérapeutique très ancienne (elle était déjà utilisée dans la Rome antique) a fait ses preuves face à plusieurs maladies… Pour d’autres en revanche, son efficacité fait encore débat. Gros plan sur les différentes formes d’hydrothérapie et leur utilité pour vous aider à y voir plus clair !

hydrotherapie

Tout savoir sur l’hydrothérapie

Qu’est ce que l’hydrothérapie

Quand on parle d’hydrothérapie « tout court », on fait habituellement référence aux soins par l’eau externes. Durant les cures de thalassothérapie, c’est l’eau de mer qui est mise en avant. Les cures thermales, quant à elles, sont centrées sur l’utilisation d’eau douce (classiquement, une eau de source riche en sels minéraux). Autre chose à savoir : l’eau peut aussi bien être utilisée sous forme liquide que gazeuse. Des huiles essentielles ou d’autres « ingrédients » à visée thérapeutique peuvent y être associés au besoin. Parmi les soins externes les plus souvent proposés figurent :

  • Les bains. Ce sont les soins phares de la balnéothérapie. Il peut s’agir de bains d’eau chaude, d’eau froide ou même de bains de vapeur ;
  • Les massages par jets d’eau, stimulants ou apaisants ;
  • Les enveloppements d’algues ou de boue.

Du coté de l’hydrothérapie interne, on peut citer les gargarismes et les cures de boisson. Mais il existe de nombreux autres soins, comme l’hydrothérapie du côlon : pour simplifier, disons qu’il s’agit d’une forme moderne du lavement de nos grands-mères…

Comment l’eau peut-elle soigner ?

L’hydrothérapie s’appuie sur les propriétés de l’eau notamment sa capacité à communiquer sa température à l’organisme. L’eau froide, par exemple, est utilisée pour provoquer la contraction des vaisseaux sanguins en cas d’inflammation douloureuse tandis que les bains de vapeur chauds favorisent l’élimination des toxines via le processus de transpiration.
Il faut aussi citer les propriétés mécaniques de l’eau, permettant de solliciter en douceur les articulations et de masser efficacement des zones ciblées. Enfin, la composition de l’eau contribue également aux soins : sa teneur en sels minéraux pourrait avoir une influence positive sur diverses maladies.

Quels sont les bienfaits de l’hydrothérapie

Les bienfaits de l’hydrothérapie sont nombreux. Trouble ORL, insuffisance veineuse, dépression… l’hydrothérapie a la réputation de soulager de nombreuses maladies. Elle s’utilise habituellement en complément d’un traitement médical pour soulager certains symptômes. Parmi les bienfaits de l’hydrothérapie démontrés scientifiquement, retenez surtout sa capacité à réduire les douleurs rhumatologiques (ex. : mal de dos) et à améliorer la mobilité articulaire. L’hydrothérapie fait ainsi partie des traitements courants de l’arthrose. D’autres études tendent aussi à démontrer son efficacité contre les symptômes des varices, de l’insuffisance cardiaque chronique et du psoriasis (maladie de peau).

Les conseils du médecin

Prendre un avis médical préalable

Contrairement à une idée reçue, l’hydrothérapie n’est pas 100% sans danger. En réalité, il existe des contre-indications pour certains soins. Maladies infectieuses, allergie à l’iode (en thalassothérapie), hypertension artérielle (pour les soins à l’eau chaude), traitement anti-cancéreux : voici quelques-unes des contre-indications les plus souvent rencontrées. Certains actes particuliers, comme l’hydrothérapie du côlon, sont également déconseillés en cas de grossesse, de troubles cardiovasculaires ou encore d’hémorroïdes.

Une cure sur prescription

Pour que vos soins d’hydrothérapie soient en partie pris en charge par la Sécurité Sociale, votre médecin doit remplir un formulaire, en indiquant l’objectif thérapeutique de votre cure de thalassothérapie ou de votre cure thermale. Les soins doivent avoir lieu dans une station agréée pour la maladie dont vous souffrez. Vous pouvez espérer un remboursement partiel (jusqu’à 65% ou 70% des tarifs conventionnés selon la nature des frais) de vos consultations médicales, des soins hydrothérapie et même, parfois, de vos coûts d’hébergement.

Prise en charge par une mutuelle

Saviez-vous que de plus en plus de mutuelles complémentaires proposent aussi un remboursement des cures hydrothérapie ? Pensez à vous renseigner auprès de la vôtre, surtout si vous avez de l’arthrose ou une autre maladie chronique pouvant nécessiter des cures régulières pour améliorer votre qualité de vie. Bon à savoir : en plus du remboursement des soins hydrothérapie, certaines mutuelles proposent aussi des « forfaits » pour couvrir vos frais annexes.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare