Préserver sa santé et protéger l’environnement, même combat ? Dans bien des cas oui : la qualité de l’air et de l’eau, notamment, peuvent avoir des répercussions directes sur votre santé… Mais ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres : l’utilisation massive de pesticides, insecticides et autres produits toxiques contamine aussi bien les sols que les fruits, légumes et viandes que nous consommons. La surconsommation d’énergie peut aussi impacter lourdement notre environnement tout en favorisant le développement de diverses infections dans certains cas… La bonne nouvelle dans tout ça ? C’est qu’il existe de bons réflexes à adopter pour préserver à la fois sa santé et son environnement !

santé et environnement

On évite de trop chauffer et plus largement, de trop consommer d’énergie…

À moins de consommer votre propre électricité verte, utiliser plus d’énergie que nécessaire nuit à la planète : n’oubliez pas que l’électricité est encore majoritairement produite par le parc nucléaire en France. L’exploitation du gaz naturel et du fioul libèrent également de nombreuses substances polluantes dans l’atmosphère. Vous pouvez déjà limiter la pollution – et faire des économies – en ayant le réflexe d’éteindre la lumière derrière vous par exemple. Mais le plus important est de ne pas surchauffer vos pièces en hiver ! Non seulement ça consomme beaucoup d’énergie mais en plus cela assèche l’air. D’où un dessèchement des muqueuses favorisant l’entrée de divers microbes entraînant la grippe, la sinusite, le rhume etc. Conseil : misez sur une température de 21°C pour la salle de bains et de 19°C pour la chambre et le salon.

On dit adieu aux produits chimiques ménagers

Autre bon réflexe pour préserver sa santé et son environnement : faire une croix sur les nettoyants, lessives, désinfectants et désodorisants chimiques du commerce. Régulièrement montrés du doigt par les enquêtes de 60 Millions de Consommateurs ils contiennent de nombreux polluants atmosphériques et/ou diverses substances nocives pour l’être humain. Cela va des « simples » agents conservateurs irritants et allergisants jusqu’aux produits cancérigènes en passant par des substances favorisant la résistance bactérienne… Préférez-leur le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc : pratiques et écologiques, ils peuvent pratiquement tout nettoyer, désodoriser, dégraisser, désinfecter et détartrer !

On arrête de fumer pour sa santé et l’environnement !

On ne le dira jamais assez : fumer est mauvais pour la santé. Le tabagisme favorise notamment les cancers du poumon, de la bouche, de la gorge, de l’œsophage… De plus, la fumée rejetée pollue l’air ambiant, exposant les personnes alentour aux dangers de la cigarette : c’est le fameux « tabagisme passif ». Mais ce ne sont pas les seules répercutions de la cigarette sur l’environnement. Il faut aussi prendre en compte :

  • la culture du tabac, responsable de déforestation massive dans certaines régions ;
  • l’émission de gaz à effet de serre par l’industrie du tabac…

Que de bonnes raisons d’arrêter de fumer ! N’hésitez pas à demander l’aide d’un médecin pour y arriver.

On consomme bio et local pour préserver la planète et sa santé

C’est un très bon réflexe à adopter, car en privilégiant les fruits, légumes et autres aliments bio produits localement vous :

  • éviterez d’absorber trop de pesticides et autres substances potentiellement nocives ;
  • ferez le plein de vitamines et sels minéraux bons pour l’organisme. Les fruits et légumes de saison en sont mieux pourvus que ceux cultivés de manière « non naturelle », hors saison ;
  • protégerez la qualité de l’air, sachant que le transport des aliments par avion ou par bateau entraîne une grande libération de gaz à effet de serre.

On privilégie la marche à pied ou le vélo pour les petits trajets

La pollution atmosphérique est fortement liée aux voitures, motos et autres moyens de transports motorisés. Pour préserver à la fois l’environnement et votre santé, ayez le réflexe de vous déplacer à pied pour les courts trajets de 1, 2 ou même 3 km. Mais vous pouvez aussi faire du vélo, du roller ou même de la trottinette… Quel que soit votre choix, cela vous permettra de faire du sport – ce qui est bon pour votre corps, votre ligne et votre moral – tout en agissant concrètement contre l’émission de substances polluantes !