La stérilité est une affaire de couple. Vous avez depuis quelques mois des difficultés avec votre compagne/compagnon à avoir un enfant et vous vous posez surement beaucoup de questions, notamment sur la Procréation Médicalement Assistée (PMA) : “Ai-je des problèmes au niveau de ma fertilité ? « , “ Est-ce que cela vient de mon/ma partenaire ? ”, « La PMA m’est elle destinée ? » Retrouvez ici toutes les réponses à ces questions.

Procréation médicalement assistée

La PMA, c’est pour moi ?

Les techniques de Procréation médicalement assistée (PMA) vous seront indiquées si vous faites face à une infertilité médicalement prouvée ou si vous souhaitez éviter la transmission d’une maladie grave à votre enfant ou à l’un des membres de votre couple.

Cependant, pour pouvoir être candidats, il vous faut respecter certaines conditions légales. Vous devez :

  • Être un couple hétérosexuel
  • Être en âge de procréer
  • Être mariés ou justifier d’une vie commune
  • Avoir une indication médicale reconnue
  • Avoir réalisé des tests de sécurité sanitaire et présenter une sérologie négative

A partir de 45 ans, les risques étant trop grands, il n’est plus possible de faire une PMA.

À qui dois-je m’adresser ?

Vous devez au préalable consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue. Il vous fera alors faire un bilan approfondi pour déterminer l’origine de votre difficulté à avoir un enfant.

Une fois le diagnostic posé, ce dernier remplira un dossier dans lequel figurera le protocole de soins. Il vous dirigera ainsi vers un centre de PMA.

Le bilan réalisé par votre médecin va permettre de mieux comprendre pourquoi ce bébé se fait tant désirer. Tout ceci servira à déterminer quels facteurs pourraient expliquer votre difficulté à concevoir.

Vous devrez dans un premier temps discuter avec votre médecin afin de déterminer, par exemple, si vos rapports sont assez réguliers, s’ils se font pendant la période propice, faire une revue de vos traitements antérieurs ou en cours.

Pour madame

Vous aborderez avec votre médecin des sujets comme votre âge, qui peut être un possible facteur, la régularité de vos cycles, votre condition de vie qui peut favoriser ou pas une grossesse saine, etc. Vous ferez un bilan de vos antécédents chirurgicaux et infectieux.

Un examen clinique évaluant votre âge réel et physiologique sera effectué, incluant un examen des seins et de votre anatomie génitale. Il participera à témoigner de l’absence ou présence d’ovulation.

Une exploration de votre cycle ovulatoire par un examen hormonal et une échographie ovarienne est généralement requise. De plus, une hystérographie pourra préciser l’intégrité et la perméabilité de votre utérus et de vos trompes.

Pour monsieur

Vous ferez un bilan de vos antécédents chirurgicaux, médicaux, de pathologie testiculaires et conditions de vie avec votre médecin.

Un examen clinique est également nécessaire. On vérifiera notamment le volume de vos testicules. Comme votre compagne, vous aurez également droit à une exploration hormonale.

Enfin, vous devrez ensuite faire un spermogramme et spermocytogrammeafin d’évaluer la concentration, la mobilité et la morphologie de vos spermatozoïdes. Le recueil des spermatozoïdes se fera par masturbation, au laboratoire.

Et après ?

Lorsque l’évaluation initiale n’a pas montré d’anomalie évidente, un test post coïtal dit Test de Hühner doit être réalisé. Il permet ainsi de dépister une pathologie de la glaire cervicale, préciser les caractéristiques de mobilité de spermatozoïdes et rechercher une incompatibilité immunologique entre le sperme et le mucus.

L’origine du problème

Les causes féminines les plus fréquentes sont : une absence ou un dysfonctionnement del’ovulation et des obstacles mécaniques comme une anomalies du col utérin, une insuffisance de glaire cervicale, un obstacle utérin, tubaire ou encore une endométriose.

Quant aux causes masculines, ce sont le plus souvent des anomalies des spermatozoïdes, un nombre insuffisant de ceux-ci ou alors une émission de sperme dénué de spermatozoïdes. Cette dernière, peut être due à un problème de fabrication des spermatozoïdes ou à une obstruction des voies excrétoires.

Il est tout de même nécessaire de préciser que 10% des causes restent non physiques. Les facteurs psychologiques jouent donc un rôle très important et peuvent avoir un réel impact sur votre désir d’enfant.

Retrouvez la suite de cet article présentant les différentes solutions de PMA