Hellocare > Magazine > Conseils santé > Pédiatrie > Les pleurs de bébé : les 5 bons réflexes à garder à l’esprit

Les 5 bons réflexes à adopter quand bébé pleure

Les pleurs de bébé amènent tous les parents à se poser 1001 questions autour de leur interprétation entraînant par là même la meilleure des attitudes à adopter pour les calmer. Vouloir les faire cesser à tout prix ne sera pas la bonne solution.  Face à ces pleurs, les bons réflexes à avoir se résument en 5 points.

Pleurs de bébé : les 5 bons réflexes à garder en tête quand bébé pleure / Hellocare

Vérifiez ses besoins

Les pleurs de bébé sont son seul moyen d’expression autour des besoins qu’il tente de vous faire comprendre par cette interaction.
A-t-il faim sommeil ? A-t-il chaud ou froid ? A-t-il tout simplement besoin de réconfort ou d’un câlin ? A-t-il mal ?
Plusieurs jours ou plusieurs semaines seront nécessaires à l’interprétation de ses besoins de la part de tout parent.
Prendre le temps de comprendre son bébé pour ensuite anticiper ses besoins sera le 1er réflexe à adopter !

Une position pour les calmer

Par tous les moyens et très instinctivement, chaque parent adopte ce réflexe et cherche la position susceptible de le calmer :

  • l’écharpe de portage idéale pour le calmer, le rassurer, vous permettant ainsi de vous déplacer et vous libérer de vos 2 bras. Anticiper un atelier avant la naissance de bébé, pour savoir le porter dès qu’il est né, réduira les pleurs de bébés lorsqu’ils seront en relation avec son besoin de réconfort.
  • la position ventrale sur votre avant bras vous permettront de bercer, de masser son ventre source de conflit intestinaux surtout dans les 1ers mois, une position réconfortante pour tous les bébés !
  • la position assise tout simplement en lui maintenant la tête et les épaules peut lui permettre de faire remonter un petit rot, souvent responsable d’inconfort et donc de pleurs

Accueillir les pleurs de bébé plutôt que de les fuir

On le sait, les pleurs représentent aussi pour les bébés un puissant anti-stress qu’il ne faut pas fuir mais plutôt accueillir. Ce sont ces pleurs que vous ne pourrez jamais calmer mais qui nécessitent pour autant tout autant de présence et d’attention.
L’étreinte est bénéfique et profitable à tous les bébés pour les calmer.
Leur permettre de pleurer à satiété dans les bras d’un parent bienveillant restera le meilleur des réflexes à adopter !
Prenez votre bébé dans vos bras, s’il a les yeux ouverts, regardez le dans les yeux, tenez le calmement, sans le secouer ni le bercer, respirez à fond et détendez vous dites lui : « je vais rester avec toi tu peux pleurer si tu veux… » Caresser doucement ses bras ou son visage pour le rassurer. Restez avec votre bébé et continuez tendrement jusqu’à ce qu’il cesse de pleurer lui même, même s’il se débat… patientez jusqu’au dénouement, ce moment où il se blottira dans vos bras.

Ne secouez pas votre bébé

Exaspérés par les pleurs de bébé devenant difficilement supportables, passer le relai et ne secouez pas votre bébé ! Votre bébé a besoin de vous au meilleur de votre forme et de votre patience. Si vous vous vous sentez fatigué, anxieux ou déprimé parlez en !

Laisser de côté les idées reçues

Adopter une attitude qui va à l’encontre de vos croyances les plus profondes et les plus anciennes : n’ignorez jamais les pleurs de bébé, ne le laissez pas seul dans sa chambre en train de pleurer, ne considérez pas que ses pleurs sont le signe d’un caprice.
Si vous consolez votre bébé, vous n’arriverez peut être pas à arrêter ses pleurs mais en lui accordant la plus grande des attentions, vous soulagerez ses tensions et peu à peu il pleurera moins que les autres et tendra à un sommeil plus paisible, « le système nerveux de stress est désactivé par les larmes ce qui permet au bébé de se plonger ensuite dans une détente réelle pendant son temps de sommeil. »
Même pour les bébés pleurer c’est bon pour la santé !