Par le Dr Léa Magiore, Médecin Généraliste

Appelée médecine douce, la phytothérapie utilise les vertus des plantes pour nous soigner. Si cette appellation laisse à penser qu’elle peut-être utiliser sans aucune précaution, ce n’est pas vrai pour tout le monde. En effet, entre maladies et médicaments, sa connaissance est indispensable pour bien l’utiliser à notre service.

Plantes et phytothérapie

La phytothérapie et ses multiples usages

Qu’est ce que la phytothérapie ?

C’est en 1986 que la phytothérapie a été officiellement reconnue en France par le ministère de la santé comme une médecine à part entière. Il s’agit d’un moyen naturel de soulager vos maux du quotidien (troubles fonctionnels) tout en douceur et en profondeur, à l’aide des plantes. Les médicaments recommandés en phytothérapie sont tous titrés en principes actifs. Ce qui signifie qu’ils contiennent en concentration plus ou moins forte, mais toujours connue, des substances actives.

Depuis la nuit des temps, les peuples anciens utilisent les vertus des plantes pour guérir les malades. Aujourd’hui encore les chercheurs du monde entier parcourent la terre entière pour découvrir ces traditions ancestrales afin de développer de nouveaux médicaments. Un grand nombre de médicament connus sont issus des plantes. Par exemple, la morphine, un antidouleur majeur, est extrait de l’opium, issu du Pavot blanc.

Sous quelle forme ? Je choisis :

Usage interne ou externe, voici les modes d’actions les plus courants :

Vous pouvez profiter des bienfaits d’une plante par le système respiratoire. En effet, les parfums des fleurs ou de certaines feuilles contiennent des propriétés pouvant stimuler votre organisme et améliorer votre santé. Pour cela, vous pouvez faire des inhalations sèches ou humides.

Vous pouvez également jouer avec vos papilles ou sur la muqueuse buccale, en les gardant quelques minutes dans la bouche avant de les avaler. Ce qui est intéressant, c’est que certains composés peuvent moduler votre métabolisme digestif par leur goût. La plupart peuvent être ingérés. Aussi, si vous souhaitez privilégier cette voie là, vous pouvez réaliser des infusions, des décoctions ou des teintures mères ; ces dernières étant obtenues par macération des plantes dans de l’alcool.

En pharmacie, il existe également de nombreuses gélules contenant des extraits secs de plantes, réduits en poudre.

Pour les plus petits, vous pouvez mélanger vos composés ou vos teintures mères à de l’eau et du sucre afin d’obtenir un sirop. Ils sont généralement employés pour calmer les maux de gorge, la toux ou les bronchites.
Enfin, certaines plantes peuvent être appliquées sur la peau, sous forme de crème ou encore incorporées dans l’un de vos baumes comme les macérât huileux. Ils s’obtiennent en faisant macérer les plantes dans de l’huile végétale afin d’en extraire la molécule qui agit.

Je dis stop aux migraines !

La migraine, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une maladie qui se manifeste sous forme de pulsations provoquant une douleur localisée au niveau de la tête. Elle se caractérise par des crises répétitives dont la durée et l’intensité varient d’un individu à l’autre. Ces crises peuvent durer de 4 à 72h. La douleur peut être très forte et peut parfois empêcher la personne de réaliser une quelconque activité. Un moindre effort, un bruit ou de la lumière peuvent amplifier la sensation. Souvent, elle s’accompagne de nausées ou de vomissements.

Que faire ? La Partenelle ou Grande Camomille est la solution 100% naturelle à vos crises. Ici, l’extrémité fleurie de la tige de la Partenelle contient du parthénolide, une substance qui a la faculté de traiter les migraines.

La migraine peut se déclencher en réponse à un facteur comme le stress, une émotion ou encore un aliment. Il y a alors libération de sérotonine dans l’organisme, ce qui entraîne une alternance de contractions et de dilatations des vaisseaux du cerveau. On ressent alors comme des pulsations dans la tête : une douleur intense. Le parthénolide bloque cette libération de sérotonine et donc empêche l’apparition de la douleur.

Prise en association avec de l’écorce de Saule, un antidouleur, vous obtiendrez un traitement optimal pour vos migraines. Saviez-vous que l’aspirine que l’on connaît aujourd’hui est issue de cette écorce ?

Il est préconisé d’en consommer pendant trois mois. Une nette diminution de la fréquence et de l’intensité de la douleur peut être observée chez les sujets répondeurs.

L’anxiété, plus jamais !

L’anxiété engendre des préoccupations excessives, une irritabilité, une fatigabilité importante et un sommeil plus léger. Sur le long terme, la personne à des difficultés à se concentrer, de véritables troubles dus sommeil peuvent s’installer et des troubles de mémoire peuvent apparaître. Il est important de vous écouter et de prendre ses signes au sérieux. L’anxiété n’est pas un état normal de vie et elle est délétère au long-court. Pour essayer de revenir progressivement vers un état de calme intérieur, vous pouvez toujours commencer par vous pencher sur la /les plantes qui seraient susceptibles de vous correspondre.

Nous avons en premier l’Aubépine. La sommité fleurie (l’extrêmité fleurie de la tige) de cette plante agit principalement au niveau du cœur et permet de réguler votre rythme cardiaque en diminuant les palpitations de votre cœur et leur perception exagérée. Elle est d’ailleurs utilisée dans les problèmes d’arythmies cardiaques. Elle permet également un meilleur apport d’oxygène au cœur. Chez les personnes ayant une tension élevée, elle permet de la diminuer. Enfin, elle agit sur l’état d’anxiété et permet d’améliorer la qualité du sommeil.

La Rhodiola quant à elle permet à l’organisme de s’adapter plus facilement aux situations émotionnelles stressantes. Elle permet de meilleures performances malgré un état de stress ou de fatigue. Elle est donc beaucoup utilisée en période d’examens. Elle améliore le bien être, la forme physique et diminue la fatigue. A éviter le soir.

Nous avons ensuite le Millepertuis. La sommité fleurie de cette plante possède des propriétés antidépressives et soporifiques. Elle permet de combattre les troubles de l’humeur et la baisse de moral et a des vertus antiseptiques.

/!\: Le millepertuis est déconseillé en cas de prise d’antidépresseurs car il diminue l’action de ceux-ci, est proscrit en cas de troubles bipolaires, chez les personnes immunodéprimés, diminue l’efficacité des traitements anticoagulants et des chimiothérapies. Le millepertuis bien que vendu sans ordonnance est à considérer comme un médicament à part entière.
Enfin, la racine de la Valériane possède des effets sédatifs et relaxants. Elle diminue l’anxiété et améliore l’humeur et la concentration. Elle permet de rétablir significativement la qualité de votre sommeil. Elle est aussi utilisée dans les cures de désintoxication tabagiques et pour soigner l’épilepsie. Attention, on ne peut l’utiliser qu’à partir de 12 ans.

Les conseils du pharmacien

Précautions d’emploi :

Les plantes ont un véritable effet sur votre organisme, et chaque plante à ses contre-indications. Mal utilisées, elles peuvent potentiellement entraîner des effets indésirables. C’est pour cela qu’elles doivent être utilisées sous la supervision de votre médecin ou de votre pharmacien. Ils seront à même de répondre à vos questions en termes d’indication thérapeutique, dosage, fréquence de prise et durée de traitement.

Il est important de signaler à votre pharmacien tout traitement médicamenteux en cours avant de commencer un traitement à base de plantes. En effet, il peut exister des interactions médicamenteuses entre les plantes et les médicaments que vous prenez. Cela peut augmenter, annuler ou diminuer l’effet d’un médicament en cours, ou avoir d’autres effets indésirables sur l’organisme.

De plus, certaines plantes sont contre indiquées pour certaines pathologies, pour les femmes enceintes et parfois les enfants.

Ainsi, il faut être vigilant et respecter strictement la posologie et la durée de traitement conseillée.

Attention, il faut choisir des plantes comportant un label de qualité qui prouve sa pureté et qui permet sa traçabilité.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare