Rentrés de la maternité avec un bébé presque tout neuf, jour après jour, nous découvrons autour de lui ses progrès passionnants qui nous réjouissent et nous étonnent. A contrario, les tracas divers et variés exprimés par bébé et rythmant notre quotidien vont nous surprendre sur un autre plan 😊 En parler pour tenter de mieux les appréhender peut vous intéresser.

maux bébé

Les coliques : comment les soulager

Passé les quelques 15 premiers jours, et dans certains cas pour les plus chanceux 1 mois, il est exceptionnel de passer outre les fameuses coliques du nourrisson qui touchent un enfant sur 10.

Fréquentes entre la 2ème et la 6ème semaine, se terminant généralement à la fin du 3ème mois les coliques vont perturber le sommeil de bébé, et occasionner des pleurs parfois incessants sur plusieurs heures. Il se tend, se recroqueville, devient rouge et émet beaucoup de gaz. Parfois endormi, les coliques peuvent réveiller le bébé en sursaut, qui étendra ses bras en arrière et ouvrira ses mains.

Elles n’ont aucune influence sur le poids du bébé et son appétit, et concernent les bébés en parfaite santé, qui selon le moment de la journée souvent en début de soirée deviennent hyperexcitables, que le bébé soit allaité au sein ou au biberon.

Au quotidien, ces pleurs et coliques sont parfois difficiles à supporter, et il n’est pas rare d’appréhender la soirée à venir qui sera rythmée par les pleurs. Le bercement, portage, emmaillotage, bain et massage, dans un environnement calme et non enfumé pourra permettre apaisement et un peu plus de sérénité.

  • Prenez délicatement les chevilles de votre bébé.
  •  
Pliez avec précaution une jambe sur le ventre et détendez-la.
  •  
Pliez l’autre jambe sur le ventre et détendez-là.
  • 
Répétez lentement ce mouvement 4 à 5 fois de suite
  • Posez la paume au niveau de la hanche droite
  • 
Faites glisser doucement vos doigts vers le haut jusqu’à la cage thoracique
  • Déplacez-les en latéral et redescendez sur la hanche gauche
  • Revenez à la hanche droite et recommencez 4 à 5 fois de suite
  • Posez 2 doigts à côté du nombril de bébé.
  • Appuyer doucement en décrivant un mouvement circulaire.
  • Faites glisser vos doigts autour du nombril.
  • Recommencez en élargissant le cercle, arrêtez lorsque vous atteignez la hanche droite de bébé.
  • Répétez ce mouvement 4 à 5 fois de suite.

Le reflux gastro-oesophagien (RGO)

Tous les bébés régurgitent mais il arrive chez certains bébés que ces régurgitations soient douloureuses. Le bébé exprime alors des grimaces et des pleurs, signe que les remontées sont acides, gênantes et douloureuses. Il arrive souvent que le bébé se mette à pleurer en pleine tétée.

Certains reflux présentent des régurgitations mais pour d’autres, les régurgitations ne sont pas obligatoires et donc plus difficile à diagnostiquer et dans ces cas-là, la sphère ORL et pulmonaire pourra être touchée.

Un traitement anti-acides prescrit par le médecin sur une durée limitée doit permettre de stopper les sécrétions acides de l’estomac. La position déclive sur un matelas ferme est préconisée.

La prévention consiste à porter son bébé le plus souvent possible, le laisser en position verticale après la tétée, et bien patienter pour le rot. L’écharpe de portage utilisée dès les 1ers jours de vie et une consultation ostéopathique réalisée précocement après la naissance peut réduire l’installation d’un reflux.

La rhinopharyngite

Il est clair qu’un petit bébé ne sachant pas se moucher, et ne sachant pas respirer par la bouche, le moindre signe de gêne respiratoire devra être pris en charge, surtout s’il s’agit d’un bébé de moins de 3 mois.

Difficile pour autant pour un bébé d’échapper à tous ces virus et bactéries qui circulent durant l’hiver. Mais c’est aussi en les rencontrant qu’il exerce et acquiert progressivement ses défenses immunitaires. Il s’adapte ainsi peu à peu à son environnement.

L’érythème fessier (fesses rouges)

La peau est irritée et inflammée si elle est trop longtemps exposée à l’humidité ou l’acidité des selles et des urines. Son aggravation réside dans le défaut de soins d’hygiène qui guérit normalement dans 3 ou 4 jours.

Il s’agit là donc de le prévenir en changeant les couches du bébé dès qu’il a fait ses besoins que ce soit avec des couches lavables ou jetables. L’utilisation de lingettes est à proscrire.

Dès que les premières rougeurs apparaissent, il faut changer plus fréquemment les couches et laisser aussi longtemps que possible les fesses nues du bébé à l’air lors du change pour que sa peau sèche bien. Il faut nettoyer les fesses au savon de Marseille, suivi d’un rinçage abondant et d’un séchage minutieux.

Les conseils de la sage-femme

Savoir anticiper et demander de l’aide quand les pleurs sont source de fatigue extrême chez les parents, reste le meilleur message à faire passer.

Essayer tout ce qui peut être essayer pour calmer, soulager ces petits maux qui ne durent qu’un temps mais s’ils ne sont pas pris en considération, peuvent perdurer et se compliquer.

Intégrer des groupes de parents supervisés par des professionnels afin de recueillir les meilleurs conseils.

Ne pas hésiter à appeler votre médecin ou sage-femme pour toutes les « questions du jour », ils sauront vous conseiller et si besoin vous orienter. Consulter le site Courlygones(réseau de pédiatres) et ses fiches pratiques pour toutes situations vous préoccupant.