Par Paul Rudelle, Pharmacien

La migraine est un mot devenu banal, parfois employé à tort. Cependant, une crise de migraine peut être un véritable cauchemar, nous empêchant même d’effectuer nos tâches quotidiennes que ce soit en milieu personnel ou professionnel.

Femme qui a la migraine

La migraine, bien plus qu’un mal de tête

La migraine, qu’est-ce que c’est ?

La migraine n’est pas un mal de tête « classique ». En effet, la crise de migraine dure très longtemps, elle peut s’étendre de quelques heures à quelques jours si elle n’est pas traitée. Elle est caractérisée par une douleur intense et pulsatile, comme si notre cœur se mettait à battre dans le cerveau ou comme des coups de marteau. Environ sept à huit millions de français sont sujets à au moins une crise par an, et les plus touchés peuvent subir plusieurs crises par mois.

Les causes de la migraine :

La migraine n’a pas vraiment de causes bien définies. On sait cependant que les femmes sont plus souvent atteintes que les hommes, notamment pendant les périodes de règles.
Mais, bien souvent, des facteurs déclenchants sont à l’origine des crises migraineuses. Les éléments les plus souvent identifiés par les migraineux comme déclenchants sont les fortes lumières, un bruit trop important, l’abus d’alcool ou de café, le stress ou le surmenage.

La crise de migraine :

La douleur survient par crises, apparaissant de manière progressive, elle n’atteint pas son intensité maximale de manière brutale. Elle peut survenir à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit. Une crise de migraine commence souvent par une douleur d’un seul côté de la tête (hémicrânie), généralement au-dessus de l’œil ou au niveau de la tempe. Il arrive également que la douleur soit ressentie des deux côtés, ou bien à l’arrière de la tête.
On considère que la douleur atteint son paroxysme au bout de deux à quatre heures après le début de la première crise. Parfois, la migraine va s’accompagner d’une pâleur du visage, mais aussi de symptômes digestifs comme des nausées et vomissements.

Ces crises sont souvent aggravées par des petites choses du quotidien. Pendant, les crises de migraine, la personne atteinte va développer à la fois photophobie et phonophobie. C’est-à-dire qu’elle va devenir, pendant ces crises, hypersensible à la lumière et au bruit. S’exposer à l’un ou à l’autre va donc augmenter l’intensité douloureuse. De plus, lors d’un effort physique quotidien comme par exemple monter ses escaliers ou porter quelque chose de lourd, on va effectuer des mouvements de tête qui vont aussi aggraver la douleur causée par la migraine.

La crise de migraine avec aura :

Chez une personne sur cinq, la crise migraineuse sera précédée par ce que l’on appelle l’aura. C’est un regroupement de signes neurologiques qui viennent « annoncer » une crise de migraine. L’aura dure environ une demi-heure, et la première crise migraineuse s’en suivra quelques minutes après. Pendant cette aura, on peut donc observer des troubles de nature différente.

  • Des troubles visuels : on peut voir apparaître, dans notre champ de vision, des points lumineux, comme des « mouches », des tâches de couleur, on peut voir flou ou encore voir des objets en double.
  • Des troubles sensoriels, des picotements au niveau du bout des doigts ou de lèvres se font ressentir
  • Des troubles du langage, on va avoir du mal à trouver ses mots
  • Des troubles de l’équilibre, avec des sensations de vertiges.

Il faut savoir que même si les crises précédées d’une aura ont l’air plus impressionnant, elles ne sont pas plus graves que les autres migraines.

Les traitements

Pour traiter une crise, des médicaments antalgiques comme le paracétamol sont recommandés, ils doivent être pris dès le début de la crise, il ne faut pas attendre que la douleur soit à son maximum.
Pour les patients qui sont régulièrement sujets à des migraine, rien de mieux que d’aller consulter son médecin, pour mettre en place avec lui un traitement de fond afin de diminuer le nombre de crises et d’en réduire l’intensité. En plus, ces traitements vous permettront de ne plus avoir à prendre des médicaments antalgiques à chaque crise, donc n’hésitez pas à consulter votre médecin !

Les conseils du pharmacien :

Éteignez la lumière

Ce n’est pas toujours évident, mais si les conditions vous le permettent, pendant une crise de migraine, allez-vous allonger et fermez les volets afin que l’intensité de la crise soit diminuée.

Dormez suffisamment

Une bonne nuit de sommeil est un élément important pour diminuer le stress et permettre de bien récupérer après de dures journées de travail. Alors reposez-vous bien !

Les médicaments, pas tout seuls !

On a tous chez soi une caisse remplie de paracétamol, mais même si les crises sont fréquentes, n’abusez pas de ce médicaments. Appelez votre médecin qui vous prescrira un traitement adapté et donnera les meilleures consignes pour prendre ces médicaments correctement !

N’hésitez pas à contacter un médecin

En cas de persistance des symptômes notamment.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare