La migraine ophtalmique, désormais plus souvent appelée « migraine avec aura visuelle » par le corps médical, touche environ 20% des personnes migraineuses. Bien qu’elle puisse déclencher des symptômes très impressionnants, rassurez-vous : elle n’est pas plus dangereuse qu’une migraine « classique » et les troubles visuels finissent toujours par disparaître rapidement. Mais pourquoi se déclenche-t-elle ? Quels sont ses symptômes caractéristiques ? Comment les médecins posent-ils leur diagnostic ? Et surtout comment combattre les crises ? On répond à toutes vos questions sur les migraines ophtalmiques !

musicotherapie

Comment reconnaître une migraine ophtalmique ?

Avec ce type de migraine, la douleur est toujours précédée d’une phase de troubles visuels. Ces derniers varient d’une personne et d’une crise à l’autre mais il s’agit le plus souvent de mouches noires, de points lumineux ou de signes géométriques dansant devant les yeux. Plus impressionnant encore : une sorte « d’écran noir » coupe parfois le champ visuel en deux. De rares malades rapportent même des pertes de vision passagères… La bonne nouvelle, c’est que ces troubles mettent rarement plus de quelques minutes à disparaître, bien qu’ils puissent persister jusqu’à 1 heure parfois. La mauvaise, c’est qu’ils sont suivis par un violent mal de tête. Durant 24 heures en moyenne, il peut s’accompagner de nausées, de vertiges et de vomissements.

Quelles sont les causes de la migraine avec aura ?

Si les recherches sont encore en cours, il semblerait que toutes les auras migraineuses soient liées à un dysfonctionnement temporaire du cortex cérébral. La baisse d’activité des neurones en résultant expliqueraient les différents troubles visuels pour les migraines ophtalmiques mais aussi les troubles de le sensibilité (ex. : picotements, fourmillements) pour les migraines avec aura sensitive ou encore les troubles du langage des migraines avec aura phasique… Quant à la douleur, elle est provoquée par une inflammation et une dilatation des vaisseaux sanguins cérébraux : exactement comme pour les migraines sans aura.

Quels sont les facteurs déclencheurs des migraines avec aura visuelle ?

Vaste question ! En effet, même si une lumière intense peut souvent provoquer une migraine ophtalmique, les facteurs déclencheurs varient beaucoup d’une personne à l’autre. Les odeurs fortes, le stress, la chaleur, les fluctuations hormonales du cycle menstruel, la pilule contraceptive, le manque de sommeil, un bruit trop intense, la consommation de certains médicaments ou aliments : autant de sources possibles. Un bon conseil : notez soigneusement tout ce que vous avez fait et ressenti avant le début de vos crises. Cela vous aidera à identifier les facteurs déclencheurs et à prévenir vos migraines. Pensez à la méditation et à la sophrologie par exemple, si elles sont liées au stress !

Diagnostic et traitement de la migraine

La migraine (avec ou sans aura) étant une maladie chronique, il faut au moins 5 crises pour poser le diagnostic. Votre médecin vous interrogera d’abord sur vos symptômes puis vous prescrira éventuellement une IRM ou un scanner cérébral pour écarter les risques d’une autre maladie. Ensuite, il vous proposera le traitement le plus adapté à votre situation. Si le paracétamol et l’aspirine suffisent souvent, des médicaments plus puissants comme des anti-inflammatoires non-stéroïdiens ou des triptans sont nécessaires dans certains cas. Votre neurologue peut également vous prescrire un traitement de fond si vous faites plus de 3 crises par mois : selon le contexte il peut être à base d’antidépresseurs, d’antiépileptiques ou encore de bêta-bloquants.

Comment soulager une migraine ophtalmique ?

Même en ayant fait tout votre possible pour éviter les facteurs déclencheurs, des mouches dansent soudainement dans votre champ de vision ? Premier réflexe : aller tout de suite vous allonger dans une pièce calme, sombre et fraîche. Ensuite, prenez le médicament prescrit par votre médecin dès que la douleur commencera à apparaître. Mais pas avant car au stade de l’aura visuelle, il ne servirait à rien ! Enfin, vous pouvez également placer un linge froid sur votre front, masser doucement vos tempes et boire une tisane au gingembre pour combattre les nausées et les vomissements.