Développée par des médecins nutritionnistes depuis une vingtaine d’années, la micronutrition établit le lien entre notre alimentation et notre santé aussi bien physique que psychique. Face à notre alimentation moderne pauvre en micronutriments, elle propose des conseils en alimentation au cas par cas. La micronutrition aide aussi bien le patient souffrant de troubles fonctionnels (problèmes de digestion, d’articulations, fatigue, sautes d’humeur, déprime …) que celui en surpoids à corriger ses habitudes alimentaires pour aller mieux. Elle accompagne aussi les sportifs qui veulent optimiser leurs performances. Car ne sommes-nous pas ce que nous mangeons ?

micronutrition

Les principes de la miconutrition

Nous les connaissons moins sous le nom de macronutriments, pourtant nous entendons régulièrement parler du trio lipides, glucides, protides. Les 3 piliers de notre alimentation. Indispensables à notre équilibre et à notre survie, les macronutriments sont énergétiques mais ne comblent pas nos besoins en vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras, anti-oxydants ou probiotiques … que sont les micronutriments. Leur rôle est fondamental pour notre métabolisme, le fonctionnement de nos neurones et de nos cellules. La micronutrition étudie la teneur de chaque aliment en micronutriments et son interaction avec notre santé. Elle tient compte de chaque individu et lui propose une complémentation personnalisée, partant du principe que même une alimentation en apparence équilibrée peut ne pas combler les besoins de chacun.

Comment savoir si la micronutrition s’adresse à moi ?

Si vous souffrez de fatigue chronique, de ballonnements, de brulures d’estomac ou encore d’allergies et de problèmes d’articulation. Que vous êtes en surpoids, déprimé, facilement irritable, que vous avez régulièrement des crampes, la peau sèche ou les ongles cassants … Une carence en micro nutriments est une piste à explorer. La micronutrition définit 4 grands profils de personnes en carence de micro nutriments :

  • Le profil « neuromédiateurs » qui regroupe les personnes souffrant de troubles du sommeil et facilement irritables. Elles ont besoin de sucre et de caféine pour tenir la journée.
  • Le profil « digestif » qui regroupe les personnes à l’intestin fragile, souffrant de brulures d’estomac et de ballonnements. Ces personnes ont rarement faim le matin et mangent beaucoup de produits laitiers.
  • Le profil « déficits » qui regroupe les personnes souffrant de crampes,ayant les ongles cassants, la peau sèche… Elles sont adeptes des produits allégés et manquent de vitamines, d’aides gras et de minéraux.
  • Le profil « résistance à l’insuline » qui regroupe celles grossissant du bas ventre, ayant une vie sédentaire, ou du diabète dans leur famille. Elles consomment beaucoup de gras et de sel.

Un diagnostic chez un spécialiste en micronutrition pourra vous dire si votre problème est bien lié à une carence en micro nutriments.

Quels sont les bénéfices de la micronutrition

Suivre une complémentation en micro nutriments avec les conseils d’un micro nutritionniste peut améliorer considérablement l’état de santé de nombreux individus. Une alimentation optimisée en micro nutriments peut soigner les troubles du fonctionnement digestif en jouant sur l’assimilation des aliments, le transit ou la perméabilité intestinale. Elle peut aussi atténuer certaines allergies ou intolérances. Elle est bénéfique contre les troubles du comportement alimentaire, de l’humeur et du sommeil. La micronutrition peut encore aider pendant un travail de sevrage. De façon générale elle lutte contre le stress oxydatif, et s’avère intéressante contre les maladies dégénératives comme l’arthrose ou la maladie d’Alzheimer. La micronutrition aide enfin à la prévention des maladies cardiovasculaires, accompagne les personnes en surpoids aussi bien que les sportifs souhaitant améliorer leurs performances.

La micronutrition en pratique

À qui m’adresser et combien coûte un suivi ?

Seul un spécialiste de la micronutrition pourra poser un diagnostic solide sur vos éventuelles carences en micronutriments pour vous prescrire une alimentation et une complémentation adaptée. En moyenne, une consultation coûte 65 euros. Une partie est prise en charge par la sécurité sociale, et le complément par certaines mutuelles. Les explorations biologiques ne sont en revanche pas remboursées, et le prix d’un bilan peut varier entre 50 et 200 euros pour les plus approfondis. Les micronutritionnistes sont en général des médecins généralistes ayant choisi d’enrichir leurs outils thérapeutiques. Pour choisir votre professionnel de santé, vous pouvez vous rendre sur le site de l’IEDM (l’institut européen de diététique et micronutrition).

Déroulement d’une séance

Le micronutritionniste va vous aider à corriger certaines habitudes et déséquilibres dans votre alimentation, en prenant en compte votre mode de vie, vos activités et votre état de santé. Pour cela il va utiliser plusieurs outils de dépistages :

  • un QMS (questionnaire de médecine de santé), disponible sur internet et qui peut être rempli avant la première consultation.
  • un questionnaire de comportement alimentaire où le patient note méticuleusement ce qu’il consomme pendant une semaine type. Ce questionnaire va mettre en lumière sa sous-consommation et la surconsommation de familles d’aliments.
  • un dépistage de déficience micronutritionnelle qui détermine l’impact de son alimentation sur l’organisme du patient et qui regroupe lestroubles fonctionnels sous 5 catégories : fatigue et troubles de l’humeur, troubles digestifs, ostéo-articulaires, circulatoires et cutanés.
    un questionnaire DNS (dopamine-noradrénaline-sérotonine) qui détermine l’impact de l’alimentation sur le fonctionnement cérébral du patient : troubles du sommeil, déprime, problèmes de concentration.

Ensuite, le micronutritionniste pourra décider d’explorations biologiques pour affiner son diagnostic. Chaque consultation permettra de constater les bénéfices ressentis et de faire des réajustements.

Puis-je moi même établir ma propre micronutrition

Poser soi-même un diagnostic sur ses carences en micro nutriments est difficile voire impossible. Toutefois, on peut améliorer son alimentation en évitant de consommer trop de produits transformés, riches en calories vides et pauvres en micro nutriments. Les frites sont un bon exemple d’aliment riche en calories et pauvre en vitamines et minéraux. Il faut revenir à une alimentation équilibrée comprenant fruits et légumes frais, poissons, céréales complètes et huiles mélangées, avec des temps de cuisson adaptés pour conserver les vitamines contenues dans les aliments. Quant aux compléments alimentaires, leur prise n’est jamais anodine. Il existe parfois des contre-indications : c’est le cas par exemple des excès de bêta carotène augmentant les risques de cancers chez les fumeurs.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare