Par Paul Rudelle, Pharmacien

Le mal de dos, a récemment été rebaptisé « mal du siècle ». On estime que plus de huit français sur dix seront au moins une fois dans leur vie, sujets à un mal de dos. C’est un mal qui peut parfois entraîner des handicaps sévères dans le quotidien de certains.

Mal de dos

Mal de dos, tout savoir sur le mal du siècle

Le mal de dos

Le mal de dos touche des dizaines de millions de personnes en France, c’est un des motifs de consultation les plus rencontrés par les médecins et représente plus de la moitié des actes de kinésithérapie. Il existe cependant différents moyens de soulager ces maux et encore mieux, de les prévenir afin qu’ils ne tracassent pas vos activités du quotidien.

Les différents maux de dos

Le mal de dos est en fait un terme générique, il va regrouper toutes les différentes affections qui vont toucher des parties différentes du dos et auront chacune besoin de traitements adaptés.

La lombalgie en est la forme la plus fréquente, elle correspond à une douleur ressentie dans le bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires. Cette région dorsale est la plus sollicitée du corps au quotidien. Les douleurs au dos peuvent survenir à tout âge mais des pics peuvent survenir à l’adolescence et à partir de 40 ans.

La lombalgie la plus fréquente est le lumbago. Le lumbago est une contracture des muscles du bas du dos qui intervient quand il y a eu le plus souvent un faux-mouvement ou lors du port de charge lourde. La contracture violente des muscles permet de protéger les vertèbres et l’ensemble de l’appareil inter-discal de rotation trop importante ou de la sortie des disques intervertébraux de leur loge (Les disques intervertébraux sont des disques situés entre les vertèbres qui permettent d’amortir les mouvements et les chocs).

La douleur est aggravée par le mouvement, se pencher en avant ou se cambrer en arrière en fonction de la position de blocage des vertèbres : si les vertèbres sont bloquées en extension, ce sera la flexion du tronc qui sera douloureuse, et inversement si les vertèbres sont bloquées en flexion, ce sera l’extension du tronc qui sera douloureuse.

Le lumbago peut s’accompagner de douleur à la marche, en position assise, en position allongée. La douleur peut s’accentuer à la toux, en éternuant ou en allant à la selle (les comportements augmentant la pression abdominale).

Le mal de dos peut aussi être dû à une hernie discale qui est une pathologie liée à la sortie d’un disque vertèbral de sa loge. En débordant de sa loge initiale le disque peut  comprimer un nerf qui passe juste en arrière de la colonne vertébrale, ce qui va provoquer une douleur. La douleur la plus connue et la plus classique est celle du à la compression du nerf sciatique, que l’on appelle “la sciatique” dans le langage courant. La hernie discale peut survenir dans les même conditions que le lumbago (lors de mouvements de torsionbrusques ou à cause du soulèvement de charges lourdes).

Quand le nerf sciatique est touché, la douleur va être ce que l’on appelle “irradiante” et donc irradier tout le long du trajet du nerf sciatique. La douleur va toucher la fesse du côté du nerf sciatique atteint, la cuisse, voire le mollet jusqu’au doigt de pied.

Les conseils du pharmacien :

Un médecin pourra :

Vous prescrire

  • Des traitements anti-inflammatoires ainsi que des décontractants musculaires,
  • Des massages décontracturants par un kinésithérapeute.

Vous conseiller

  • L’application de chaleur pour réveiller les muscles le matin et de froid le soir pour diminuer l’inflammation
  • Le massage par des gels anti-inflammatoires ou phytothérapique pourront vous soulager.
  • La consultation par un ostéopathe pourra intervenir en dehors de la phase aiguë par un ostéopathe diplômé d’état.
  • D’écouter votre corps. Il n’y a pas une position antalgique particulière, donc prenez la/les positions qui vous soulagent. Le fait de rester strictement couché est maintenant proscrit car favorise l’enraidissement. Donc si vous mouvoir vous soulage, allez-y !
consultation-medecin-en-ligne-hellocare