Par Martine Desquerre, Sage-femme

Même si l’on sait qu’un bébé pleure, tout en admettant que c’est son seul mode d’expression, il n’en reste pas moins que ses pleurs sont source d’inquiétude pour la plupart des parents. Rentrant de la maternité, souvent confrontés à des moments parfois déroutants, comprendre leur plus simple traduction prendra plusieurs jours avant que les pleurs fassent place aux sourires et aux échanges de regard.

calmer les pleurs de bébé

Comprendre bébé pour mieux calmer ses pleurs

7 bonnes raisons de pleurer

Un bébé pleure en moyenne 1 à 3 heures par jour et il aura toujours une vraie et bonne raison de pleurer. Ses pleurs expriment  des besoins de plusieurs ordres :

  • La faim : souvent à l’origine des pleurs, même si la dernière tétée est récente, le bébé peut avoir encore faim, ou tout naturellement soif. Au sein ou au biberon, le temps à respecter entre les tétées ne doit pas toujours être rigoureusement respecté.
  • Une couche sale : une couche mouillée ou sale peut occasionner des pleurs. Veillez à ce que la couche soit toujours propre pour éviter de possibles irritations de la peau et veillez également à ce que la couche ou les vêtements ne soient pas trop serrés
  • Chaud ou froid : à l’occasion du bain, et lors de son déshabillage, le bébé peut ne pas apprécier la sensation de l’air froid sur sa peau. Inversement il peut se mettre à pleurer si vous n’avez pas pris soin de le déshabiller lorsque vous rentrez dans espace chauffé, alors qu’il est bien équipé pour le froid. Il est important d’ailleurs de préciser 2 règles de sécurité essentielles : ne pas leur laisser les manteaux dans les sièges autos et maintenir une température dans sa chambre de 19 degrés.
  • Besoin de réconfort : le bercement coeur contre coeur rassure et sécurise le bébé durant de nombreux mois et son besoin de réconfort peut s’exprimer par des pleurs. Inutile de penser que ce sont de caprices et que vous donnerez de mauvaise habitudes à votre bébé si vous l’avez souvent dans les bras et le bercez. Ce besoin primaire peut être comblé idéalement avec l’emmaillotage et le portage en écharpe.
  • Le sommeil : apprendre à repérer ses signes de fatigue pourra prendre du temps, le cycle du sommeil du bébé évoluant avec l’âge. En général faites attention aux stimulations trop importantes qui peuvent occasionner des pleurs de fin de journée.
  • Sensation d’inconfort : un rot coincé, un torticolis, des régurgitations peuvent être source de pleurs fréquents. Un bébé qui met du temps à s’habituer au monde qui l’entoure si vous lui changez ses habitudes (notamment à l’occasion d’un déplacement ou d’un week-end prolongé) peut également manifester des signes d’énervement qui se traduiront avec des pleurs.

Comment calmer les pleurs de bébé

Donnez de l’amour et de l’attention à votre bébé l’aidera à grandir physiquement et affectivement. Calinez le, touchez le, souriez lui, encouragez le et écoutez le. Allez le voir quand il est contrarié mais également s’il paraît content, pour lui permettre de développer un sentiment de confiance et un lien affectif fort.

Répondez à ses besoins élémentaires pour qu’il puisse se concentrer sur d’autres activités qui lui demandent de gros efforts. L’aider en lui apprenant à bien dormir et en l’allaitant si vous le pouvez et en avez envie.

Parlez à votre bébé pour lui montrer que vous tenez à lui et pour l’aider à communiquer. Regardez le dans les yeux et discutez avec lui quand vous changez sa couche ou le nourrissez. Décrivez simplement ce que votre bébé et vous êtes en train de faire

L’essentiel à ne pas oublier

  • votre bébé pleure pour de bonnes raisons;
  • pour le soulager il n’y a pas d’heure;
  • l’avoir dans les bras le sécurise et favorise le lien d’attachement;
  • répondre à ses besoins permettra moins de pleurs, moins de stress, plus de confiance et plus de calme;
  • vous pourriez perdre patience devant tous ces pleurs, mais surtout, ne secouez jamais votre bébé.

Les conseils de la sage femme

Prenez soin de vous

Votre bébé a besoin de vous au meilleur de votre forme et de votre patience. Prenez du temps pour vous quand vous le pouvez et si vous vous sentez fatiguée, anxieuse ou déprimée, parlez en !

L’importance de l’entourage

Votre entourage est important pour faire face. Le papa doit pouvoir prendre le relai en fin de journée s’il a repris le travail. Face aux pleurs fréquents de votre bébé en journée, n’hésitez pas à demander de l’aide : une amie, une grand-mère doit pouvoir vous permettre de souffler. Si vous vous sentez seule, mettez vous en relation avec des services d’aide à la parentalité.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare