Dans un précédent article, nous vous avions fait part des bienfaits du jeûne strict qui se pratique depuis la nuit des temps. Si tout le monde ne peut pas suivre cette méthode rigoureuse, il en existe cependant une autre : le jeûne intermittent. Celui-ci est plus accessible et comprend tous les bienfaits du jeûne strict. Comment donc jeûner par intermittence ? Point sur les conseils pratiques et erreurs à éviter.

 

Jeune intermittent : Comment jeûner par intermittence ?

Le principe du jeûne intermittent

Le jeûne intermittent consiste à alterner entre des périodes de jeûne et des périodes de prise alimentaire. Il s’agit donc de ne manger qu’à certains moments de la journée tout en buvant de l’eau ou des boissons non caloriques. Une bonne hydratation va permettre une meilleure libération des toxines. Si certains recommandent de ne boire que de l’eau, d’autres conseillent, au contraire, de boire du thé ou du café du moment qu’ils ne sont pas sucrés. Le thé pourrait bien être l’arme secrète pour rendre votre jeûne plus efficace. Il a été démontré qu’il augmente la satiété, favorise la perte de poids, l’équilibre du microbiote et accroît la détoxification. Quant au café, il augmente la production de cétone et favorise ainsi le passage au mode de combustion des graisses rapidement. En outre, le café améliore la sensibilité à l’insuline à long terme et stabilise le niveau de glycémie.

Les bienfaits du jeûne intermittent

Il est indéniable que le jeûne intermittent a plusieurs bienfaits sur la santé. Bien que la plupart des personnes qui choisissent ce mode de vie le font pour perdre du poids, cette mise en pause de l’organisme aide le foie à mieux effectuer son travail de détoxification. Plusieurs études ont ainsi montré que le jeûne augmente l’hormone de croissance humaine, renforce le système immunitaire et diminue ainsi les risque des maladies cardiovasculaires, du diabète et les inflammations. Jeûner par intermittence favorise également la santé métabolique et régule le sucre dans le sang. Les bienfaits physiques mis de côté, le jeûne intermittent accroît les fonctions cognitives et retarde le déclin cognitif lié à l’âge.

Comment jeûner par intermittence ?

Le fasting

Cette méthode consiste à alterner des périodes de jeûne à des périodes de prises alimentaires au quotidien. Le 16:8 est le programme le plus pratiqué et s’intègre à la plupart des modes de vie. Vous pouvez choisir de jeûner entre 20h et manger à midi le lendemain. Sinon, vous pouvez sauter le repas du soir en jeûnant entre 15 h et 7h du lendemain matin. Sentez vous libre d’adapter vos heures de jeûne !
Si vous trouvez que 16 heures sont longues, vous pouvez commencer avec des périodes de 12 heures, où une bonne partie du jeûne est facilitée par le sommeil. Pour les pros du jeûne, vous pouvez passer au 18:6 ou au 20:4 ou le “Warrior Diet”. Ce régime du guerrier favorise l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) et la consommation d’aliments naturels. En outre, cette méthode s’adapte très bien aux personnes très occupées et favorise le sommeil très profond et reposant.

Cette méthode consiste à jeûner deux jours complets par semaine.

Le jeûne intermittent un jour sur 2

Pour les personnes qui se sont habituées à jeûner deux jours complets par semaine et sont prêtes à aller plus loin.

Les astuces pour un jeûne intermittent réussi

Comment accompagner mon jeûne ?

Les phases de jeûne sont idéales pour se recentrer sur soi et faciliter la régénération du corps. N’hésitez donc pas à pratiquer des activités qui vous font plaisir. Choisissez de préférence un environnement calme et serein. Vous pouvez par exemple sortir marcher en nature ou bouquiner !

Comment casser le jeûne ?

L’idéal est d’opter pour des fruits et légumes cuits de saison. Évitez également les aliments trop lourd à digérer comme les produits céréaliers et laitiers, sucrés et transformés et de manger deux fois plus pendant votre période de prise alimentaire. Plus important encore, soyez à l’écoute de votre corps et de votre satiété et prenez plaisir à manger.

Mon ventre gargouille !

Malgré tout ce que l’on pourrait penser, ces petits bruits sont un encouragement ! Votre système digestif vous annonce qu’il est en pleine purge et que vous êtes bien sur la bonne voie.

Les erreurs à éviter

Ne pas s’hydrater suffisamment

L’eau est de toute évidence l’arme ultime pour un jeûne efficace et sain. Ainsi, une bonne hydratation permet d’éliminer les déchets et toxines et à favoriser le bon fonctionnement de l’organisme. Visez donc comme objectif 2 à 2 litres et demi d’eau à répartir tout le long de la journée.

Se fixer des objectifs trop durs à atteindre

Commencer avec un jeûne de 24 heures du premier coup pourrait s’avérer difficile et démotivant par la suite. Ainsi, si vous n’avez jamais jeûné, testez d’abord un jeûne de 12 heures, entre 20h et 8h par exemple. Ensuite, baissez petit à petit votre période de prise alimentaire. Ne vous attendez pas non plus à perdre du poids dès la première semaine. De même, n’ayez pas pour but de maigrir seulement. Penchez vous ainsi sur votre état de santé globale, la qualité de votre sommeil et vos émotions.