Par Paul Rudelle, Pharmacien

L’hypertension artérielle concernerait plus de 9% de la population française, et le pourcentage est en augmentation. C’est donc un véritable problème de santé publique qui est présenté en France par plus de 10 millions de personnes actuellement sous traitement. Cependant, pour prévenir son apparition ou diminuer son impact sur votre santé, il existe des solutions simples qui ne nécessitent pas forcément la prise de médicaments.

Décryptage de l’hypertension artérielle

L’hta, qu’est ce que c’est ?

L’hypertension artérielle ou HTA, c’est lorsqu’est constatée une augmentation anormale de la pression du sang sur les parois des artères.

Lorsque votre médecin mesure votre tension, il exprime un résultat du type 12/8 ou encore 13/7. En réalité, ces chiffres correspondent à deux valeurs de la pression artérielle. Le premier correspond à la pression artérielle systolique (PAS, quand le coeur se contracte), le second à la pression artérielle diastolique (PAD, quand le coeur se relâche). Une prise de tension à « 12/8 » se comprend donc ainsi :

  • PAS = 120 mmHg (millimètre de mercure)
  • PAD = 80 mmHg

On va parler d’hypertension artérielle lorsque l’on mesure une PAS supérieure à 140 mmHgou une PAD supérieure à 90 mmHg.
En situation d’effort physique ou de stress, il est normal que la tension soit un peu plus élevée. La tension doit être prise au repos, en position assise ou couchée pour être correctement mesurée. C’est après trois consultations espacées de quinze jours chacune que l’on va confirmer un diagnostic d’hypertension artérielle si les chiffres restent anormalement élevés.

Les facteurs de risque

Dans 90% des cas, l’hypertension artérielle n’a pas de cause connue, on parle d’HTA essentielle. Cependant, on va observer chez ces personnes un certain nombre de circonstances qui sont associées à leur hypertension, c’est ce que l’on va appeler des facteurs de risque.

Parmi les principaux facteurs, on va retrouver le vieillissement. En effet, alors que l’HTA touche à peine 2% des moins de 20 ans, elle affecte 40% des soixantenaires et plus de 90% des octogénaires.

L’hérédité et la prédisposition génétique sont également des facteurs de risques importants dans l’apparition de l’hypertension artérielle.
Ces facteurs sont malheureusement non modifiables, c’est-à-dire que le malade ne peut influer dessus.Mais l’hypertension est aussi imputable à des facteurs de risque qui proviennent de nos habitudes alimentaires et de notre mode de vie.

Le facteur que l’on cite le plus souvent lorsque l’on évoque l’HTA, c’est bien sûr l’excès d’apport en sel. Une alimentation trop riche pourrait sinon déclencher, du moins entretenir une hypertension, et la baisse de sa consommation entraîne également une baisse de la tension et de la mortalité due à cette maladie chez les personnes âgées.

L’obésité, le manque d’activité physique, la sédentarité, une consommation trop importante d’alcool, le tabagisme ou encore le stress sont également des facteurs de risque importants qui sont souvent retrouvés chez les personnes présentant une HTA déclarée.
La combinaison de plusieurs de ces facteurs de risque augmente grandement le risque de voir une personne développer une hypertension artérielle.

Le traitement de L’hypertension artérielle passe surtout par le respect de règles hygiéno-diététiques et si nécessaire, par la prise de médicaments bétabloquants, antidiurétiques et autres anti –hypertenseurs. Ces traitements sont donnés à vie et nécessitent un suivi régulier du patient par son médecin afin d’ajuster le traitement, les doses, et de contrôler l’évolution de la maladie.

Si l’hypertension artérielle n’est pas maîtrisée, elle peut entraîner des complications cardiaques, rénales ou neurologiques

Les conseils du pharmacien

Le simple fait de modérer ses apports journaliers en sel va diminuer le risque d’apparition ou de maintien de l’HTA. Diminuer ou arrêter sa consommation d’alcool et de tabac (voir article sur le tabac) est aussi essentiel.

Pas besoin de deux heures de footing par jour, simplement 30 minutes d’activité physique modérée par jour suffit et vous permet à la fois de perdre du poids, de diminuer votre sédentarité et d’évacuer votre stres

Chez votre médecin, chez votre pharmacien ou chez vous, il est nécessaire de prendre sa tension au moins une fois par mois lorsqu’on a plus de soixante ans, afin de déceler une éventuelle HTA le plus tôt possible et d’être pris en charge le plus rapidement possible.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare