La Gastro-Entérite Aiguë est une maladie intestinale, suite à une infection des muqueuses de l’estomac ou des intestins. Elle est généralement due à un virus, et est déclenchée après 12 à 48 heures d’incubation de ce dernier (l’incubation est la période entre laquelle le virus est rentré dans notre organisme et se développe, et l’apparition de symptômes). Dans le cas de la gastro, il est incubé dans notre système digestif.

gastro entérite quoi faire

Comprendre la gastro

« Tu as la gastro ! Ne m’approche pas ! »

Le symptôme principal est une diarrhée soudaine avec des selles liquides ou molles, parfois accompagnée de nausées et/ou vomissements, et de douleurs au ventre. Il est aussi possible d’avoir un peu de fièvre.

La gastro-entérite est une maladie certes peu agréable, mais très peu dangereuse. Elle dure généralement 2 à 4 jours.

Cependant, il ne faut pas la prendre à la légère non plus car en plus d’être incommodante, elle est très contagieuse, et pourrait plus facilement faire du mal à des personnes en très bas âge ou âgées, beaucoup plus sensible à la déshydratation ! Un mauvais (ou une absence de) lavage de main, un contact avec ces mains, et puis un doigt qui gratte les lèvres peut potentiellement nous apporter le virus, puis la maladie. Ceci est très vite arrivé, et c’est pour cela qu’il y a chaque année des épidémies de gastro en France, notamment en hiver quand notre système immunitaire est un peu affaibli.

De plus, la contagion est relativement longue. Dès l’apparition des premiers symptômes, un malade est contagieux, et peut l’être jusqu’à 3 jours après la fin des symptômes.

Que se passe-t-il dans mon ventre ?

Une fois le virus dans notre organisme, celui-ci irrite les parois de notre système digestif, ce qui provoque des inflammations. En réaction à cela, notre corps cherche à éliminer les responsables de ce désagrément, et accélère notre évacuation naturelle. C’est pour cela que l’on va plus régulièrement aux toilettes, et que l’on peut aussi vomir.

Mais pourquoi est-on irrité alors que notre ventre accueille notre nourriture quotidiennement ? Le virus, sécrétant des toxines, agresse nos muqueuses. Ces toxines, pas dangereuses à proprement parlé mais désagréables pour notre organismes, ont pour effet une accélération du « péristaltisme intestinal ». Le péristaltisme est l’action des muscles de notre système digestif afin de digérer les aliments. On accélère la digestion, et on va donc aux toilettes plus régulièrement, avec une digestion pas totalement terminée…

Que faire, à part aller aux toilettes ?

On a parlé plus haut de déshydratation, la première chose à faire est de boire énormément d’eau. Le plus gros risque de cette maladie est de se déshydrater à cause des pertes en eau. Il ne faut pas hésiter à boire 1.5 à 2 litres d’eau (voire plus) par jour afin de compenser les passages malheureux aux toilettes… C’est d’autant plus important pour les âges extrêmes, mais des solutions de réhydratation à mettre dans les boissons existent, afin de faciliter la capture d’eau par notre corps. On entend souvent que les boissons gazéifiées sont un bon remède, mais ceci n’est pas vrai. Le gaz peut au contraire irriter davantage les parois.

Boire pour compenser est déjà très bien, mais on peut aussi traiter les symptômes. Cependant, il faut faire attention aux médicaments ralentisseurs de transit intestinal. En effet, prendre certains médicaments permettant de limiter les envie pressantes n’améliore pas toujours la maladie. Faire stagner le virus dans notre système digestif n’est pas recommandé si on veut guérir rapidement ! Prendre des anti-nausées ou anti-émétiques (médicaments contre le vomis) peut adoucir les symptômes. N’hésitez pas à demander conseil à votre professionnel de santé avant de prendre un traitement.

Lors d’une gastro, on est souvent faible, il faut donc se reposer, et reprendre des forces. Pour cela, il faut manger. Malgré un appétit diminué, il est important de se nourrir, sous peine de se sentir encore plus faible. Fractionner les doses afin de ne pas brusquer votre estomac, et privilégier les féculents (riz et pâtes), la viande et le poisson permet de mieux vivre les quelques jours de maladie.

Les conseils du pharmacien

Précautions

En cas d’épidémie de gastro, ou bien de maladie dans son entourage, il est très important de se laver régulièrement les mains. Il ne faut pas non plus se ronger les ongles ou porter les mains à sa bouche, sous risque d’avaler accidentellement le virus responsable de la maladie. Il faut éviter l’environnement d’un malade, car même un objet peut porter le virus.

Traitements

Lorsqu’on est malade, il faut se reposer, et boire en grande quantité toute la journée. Si les symptômes sont insupportables, on peut prendre des médicaments dits « anti-sécrétoires », qui limite la sécrétion de liquide par notre organisme dans les intestins. Cela peut éviter la déshydratation et diminuer les symptômes. Il faut aussi continuer à se nourrir, car un corps ayant l’énergie pour se défendre guérira plus facilement.

Dans la rare hypothèse où manger est impossible, boire une boisson sucrée, ou de l’eau sucrée permet de garder un peu de force et d’alimenter son corps en glucose ! Pour l’eau sucrée, ce n’est pas très bon, mais cela limite les dégâts !

Évidemment, si la maladie ne passe pas au bout de 6 ou 7 jours, allez voir votre professionnel de santé pour en parler !

consultation-medecin-en-ligne-hellocare