Hellocare > Magazine > Conseils santé > Addictions > Tabac : 5 bons réflexes pour arrêter de fumer pendant les vacances

Tabac : 5 bons réflexes pour arrêter de fumer pendant les vacances

La cigarette peut créer une dépendance physique, psychologique et comportementale… Bref, même si vous savez que c’est mauvais pour votre santé, ce n’est pas si simple d’arrêter de fumer ! Un bon conseil : faites-vous accompagner d’un médecin pour relever ce défi. Il peut vous proposer différentes solutions pour vous aider à arrêter le tabac. Vous maximiserez aussi vos chances de réussite en choisissant le moment idéal pour dire « stop » à la cigarette : les vacances représentent souvent un moment privilégié pour ça. Profitez donc de ces jours de détente pour adopter de bons réflexes anti-tabac !

Tabac : les 5 bons réflexes pour arrêter de fumer pendant les vacances

Boostez votre motivation

Restez motivé, c’est la base pour réussir à arrêter le tabac durant vos vacances. L’idéal serait de faire une liste de toutes les bonnes raisons que vous avez d’arrêter de fumer et de la garder en permanence à portée de main. Par exemple, vous pouvez écrire :

  • je vais respirer beaucoup mieux ;
  • je vais faire des économies ;
  • j’aurai meilleure mine etc.

Consultez cette liste tous les jours, en particulier quand vous êtes tenté de reprendre une cigarette. Autre astuce pour booster votre motivation : récompensez-vous régulièrement. Vous pouvez simplement vous dire que vous êtes fier de vous ou vous offrir quelque chose avec l’argent économisé sur vos cigarettes : vous l’avez bien mérité !

Changez d’environnement

Fumer, c’est souvent une histoire de contexte et d’habitude. Vous immerger dans un nouvel environnement peut donc constituer un plus dans votre démarche anti-tabac. Mais bien sûr, « être en vacances » ne rime pas forcément avec « partir découvrir de nouveaux horizons »… Rassurez-vous : si vous devez rester chez vous pendant vos congés, ce n’est pas grave. Vous pouvez déjà créer un environnement favorable en dissimulant (ou mieux : en jetant) tout ce qui risque de vous inciter à fumer : vos cendriers, votre briquet, votre paquet de cigarettes…

Déconditionnez votre cerveau

Pour arrêter le tabac durant vos vacances, vous devez prendre conscience d’une chose : l’envie de fumer tient beaucoup du réflexe conditionné. On peut aussi parler de réflexe pavlovien. Exemple concret : si vous avez l’habitude de fumer une cigarette au petit-déjeuner devant votre café, la simple odeur du café au réveil vous donne envie de fumer. Pour favoriser votre sevrage tabagique, vous avez donc tout intérêt à déprogrammer votre cerveau. En ayant le réflexe de remplacer systématiquement la cigarette par autre chose (ex. : un fruit frais, un carré de chocolat), il devrait cesser d’associer le café au tabac au bout d’un moment.

Occupez vos mains

Durant votre sevrage, le geste que vous faisiez pour porter votre cigarette à la bouche peut vous manquer. Gardez vos mains occupées pour limiter les risques de rechute ! Vous avez le choix entre de nombreuses activités mais les meilleures d’entre elles sont celles qui nécessitent également de la concentration (histoire d’oublier plus facilement votre envie de fumer). Profitez de vos vacances pour vous remettre au dessin par exemple, pour devenir un expert en sudoku ou encore pour faire un peu de tennis.

Restez à l’écart de la fumée de cigarette

Rien de tel que l’odeur de la fumée d’une cigarette pour vous redonner envie de fumer. Tenez-vous donc aussi éloigné que possible des fumeurs durant vos vacances. La bonne nouvelle, c’est que la loi Evin vous facilite la tâche. Vous serez à l’abri dans de nombreux lieux publics, restaurants compris (sauf peut-être en terrasse). Si jamais vous étiez quand même « fortement » confronté au tabagisme passif, ayez le réflexe de passer sous la douche et de laver vos vêtements dès que vous serez rentré. Garder l’odeur de cigarette sur vous serait une très mauvaise idée.

Consultez Un Médecin En Ligne 7j/7
Suivez-nous !
Inscrivez-vous à notre newsletter