Ballonnements, douleurs, nausées… Bien que sans gravité, les symptômes de la dyspepsie fonctionnelle n’ont vraiment rien d’agréable. N’hésitez jamais à consulter un médecin quand ces troubles s’installent : il peut vous proposer différents traitements pour vous soulager.

Dyspepsie digestion douloureuse et difficile

La dyspepsie : une digestion douloureuse et difficile

Normalement, quand on parle de dyspepsie « tout court », on fait référence aux troubles digestifs fonctionnels récurrents, touchant la partie haute du tube digestif. A comprendre : ceux de l’estomac et de l’œsophage. On parle aussi de dyspepsie fonctionnelle (DF), de dyspepsie idiopathique voire de dyspepsie non ulcéreuse. Par définition, un trouble digestif fonctionnel est simplement lié à une « difficulté à digérer ». Cela signifie que les symptômes ne sont dus à aucune lésion du système digestif ni à une quelconque maladie. Ça, c’est la bonne nouvelle. La mauvaise, c’est que la DF est généralement chronique et que ses symptômes peuvent être très pénibles. Au point d’empêcher de terminer son repas ou de dormir correctement… En pratique, les troubles digestifs fonctionnels se manifestent pendant ou après la prise de nourriture. Ils comprennent surtout :

  • une sensation de pesanteur, comme si le ventre était « trop plein » ;
  • des brûlures d’estomac ;
  • des ballonnements ;
  • des nausées ;
  • des éructations ;
  • des vomissements ;
  • des remontées laissant un goût amer en bouche.

On parle aussi souvent de « perte d’appétit » dans la dyspepsie. Mais la vérité est un peu plus compliquée : les troubles dyspeptiques poussent souvent à réduire son alimentation par peur d’avoir mal plutôt que par réel manque d’appétit.

Quelles sont les causes de la dyspepsie ?

Généralement, la dyspepsie est liée à de mauvaises habitudes alimentaires. Méfiez-vous surtout

  • des repas trop copieux ;
  • de la consommation régulière d’aliments épicés, très gras ou très sucrés ;
  • des « excès » de sodas, de café ou d’alcool.

Le stress et l’anxiété semblent également avoir un grand rôle dans les troubles digestifs fonctionnels. Cela expliquerait pourquoi autant de personnes voient leurs symptômes diminuer considérablement (voire disparaître totalement) durant leurs vacances. Avant qu’ils ne « repartent de plus belle » à la reprise du travail…

A noter : certains médicaments peuvent aussi provoquer des troubles digestifs fonctionnels.

Dyspepsie fonctionnelle : quelles sont les personnes à risque ?

Le tabagisme, le surpoids et la sédentarité favorisent la dyspepsie fonctionnelle. Souffrir d’une maladie chronique comme le diabète de type 2 augmente aussi les risques de troubles digestifs fonctionnels. Les personnes atteintes de dépression sont également souvent atteintes de DF. Assez curieusement, celles pratiquant régulièrement un sport d’endurance font aussi partie des personnes à risque. Ce phénomène s’explique probablement par une alimentation déséquilibrée et une mauvaise hydratation… Enfin, retenez aussi que les troubles digestifs fonctionnels sont assez courants chez la femme enceinte mais qu’ils se calment normalement après l’accouchement.

Des conseils pour combattre la dyspepsie fonctionnelle

Quand consulter ?

Une sensation de pesanteur ponctuelle après un repas copieux, ce n’est pas grave. En revanche, si les troubles digestifs persistent plus de 2-3 semaines, mieux vaut consulter un médecin : le diagnostic de dyspepsie fonctionnelle se fait par « élimination » des autres causes possibles. Ulcère, gastrite chronique, calcul biliaire… La liste des lésions et des pathologies capables de provoquer ce genre de symptômes est très longue. Des analyses de sang et des examens d’imagerie médicale sont souvent nécessaires pour écarter les causes les plus graves. Consultez aussi rapidement en cas de sang dans les selles, de douleur très intense et/ou de fièvre élevée.

Suivez les recommandations de votre médecin

La prise en charge des troubles digestifs fonctionnels repose surtout sur la mise en place d’une meilleure hygiène de vie. Suivez soigneusement les conseils de votre médecin, notamment sur le plan alimentaire. Vous pouvez aussi avoir des médicaments à prendre pour soulager vos symptômes : antispasmodiques, pansements gastriques etc. Là encore, respectez bien la prescription médicale.

Halte au stress

Comme vu plus haut, le stress joue un rôle important dans la dyspepsie fonctionnelle. Si vos troubles digestifs sont vraiment gênants, il peut être intéressant de réaménager votre temps de travail, de déléguer plus de tâches (au bureau comme à la maison), de vous accorder plus de moments de détente… Pensez aussi aux activités relaxantes comme la méditation et le yoga par exemple.

consultation-medecin-en-ligne-hellocare