Nous avons tous déjà eu mal à l’estomac. Mais si les causes en sont souvent bénignes, la douleur estomac, ou douleur gastrique cache parfois un diagnostic plus sérieux. C’est pourquoi elle ne doit jamais être prise à la légère.

 

musicotherapie

Douleur estomac : reconnaître ce mal

Pour commencer, il n’est pas facile d’identifier de manière certaine les douleurs d’estomac et de les différencier des autres douleurs abdominales, qui peuvent être provoquées par les autres organes : intestins, foie, appareil génital… Ainsi, pour identifier une douleur d’estomac, il faut qu’elle soit située dans la partie supérieure de l’abdomen, au-dessus du nombril.

Quels sont les symptômes de la douleur à l’estomac ?

Néanmoins, toutes les douleurs d’estomac n’ont pas les mêmes causes, ni les mêmes symptômes : 

    • Les crampes d’estomac : ce sont des contractions involontaires et douloureuses des muscles de l’estomac, comme les autres types de crampe (au mollet ou au pied par exemple).
    • Les brûlures d’estomac : elles provoquent une sensation de brûlure au niveau de l’estomac, de l’œsophage et des remontées acides au fond de la gorge. Elles apparaissent après un repas ou la nuit.
    • Les ballonnements : il s’agit de gaz piégés dans les intestins et dans l’estomac qui font gonfler le ventre et causent des douleurs ainsi que des flatulences et des éructations.
    • Les nausées : elles sont caractérisées par l’envie de vomir.

Quelles sont les causes des douleurs d’estomac ?

La douleur estomac est très souvent due à des troubles digestifs. Cependant, leurs causes sont parfois plus graves et peuvent révéler des pathologies sérieuses. En conséquence, si une douleur après un repas un peu lourd ne doit pas vous inquiéter, des maux d’estomac répétés doivent vous alerter. Il faut alors aller consulter. Malgré tout, le plus souvent, les causes des douleurs d’estomac sont les suivantes : 

  • Une mauvaise digestion. Aussi appelée dyspepsie, elle est provoquée par des repas trop riches, copieux, épicés, gras ou sucrés et par les boissons gazeuses, le café et l’alcool.
  • Le stress et l’anxiété, connus pour provoquer ou aggraver des pathologies aussi diverses que l’eczéma ou le mal de dos mais aussi pour perturber les fonctions biologiques normales de notre corps, comme le sommeil ou la digestion.
  • Une maladie virale ou bactérienne de l’estomac : gastro-entérite, gastrite, ulcère gastrique…
  • Un cancer de l’estomac. Mais avant d’envisager cette possibilité extrême, il faut d’abord avoir éliminé toutes les autres possibilités avec votre médecin traitant.

Comment les prévenir ?

Les douleurs d’estomac ne sont pas une fatalité. De ce fait, vous pouvez les éviter dans la grande majorité des cas en suivant certains principes simples.

  • Manger léger et équilibré, surtout le soir : éviter les aliments gras, irritants (les épices ou le piment par exemple) et acides ainsi que les boissons sucrées ou gazeuses.
  • Prendre son temps en mangeant et bien mâcher car la plupart des ballonnements ou des douleurs d’estomac sont provoqués par une mastication insuffisante et des repas pris sur un temps trop court.
  • Adopter une bonne hygiène de vie et limiter le stress. Il suffit parfois de ne faire que de petits ajustements dans sa vie pour améliorer sa digestion et faire disparaître ses douleurs d’estomac : faire un peu plus de sport, dormir une demi-heure de plus chaque nuit, ou appliquer des techniques de relaxation telles que la méditation ou la sophrologie par exemple.

Trop tard : j’ai mal ! Comment traiter les douleurs d’estomac ?

Tout d’abord : si la douleur à l’estomac revient à plusieurs reprises, il est important d’aller consulter car votre médecin traitant. Celui ci vous aidera à identifier la cause de vos symptômes. Ensuite, il faut savoir qu’il existe différents types de traitement contre les douleurs d’estomac.

Une approche plus traditionnelle en premier lieu : les médicaments. Selon le type de douleur, le généraliste prescrira antispasmodiques, antalgiques, analgésiques, inhibiteurs de la pompe à protons ou même antibiotiques.

En second lieu, les médecines dites « douces » ou « alternatives » comme par exemple la phytothérapie, l’aromathérapie ou la naturopathie peuvent aider à lutter contre les douleurs d’estomac de manière plus naturelle.