Chaque fois que votre smartphone émet un son, vous sursautez ou votre mâchoire se crispe. Vous regardez votre téléphone toutes les 10 minutes. Dans l’attente d’un message, vous entendez une alerte sms alors qu’en réalité vous n’avez rien reçu. Vous êtes incapable de vous concentrer plus de 15 minutes sur un livre ou sur une conversation, dont vous perdez d’ailleurs le fil dès que votre sac se met à vibrer … Le soir, vos yeux restent grands ouverts alors que vous êtes épuisé. Et le matin vous êtes terrifié à l’idée d’ouvrir votre boîte mail (que vous ignorez depuis 3 jours)… Si vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces affirmations, c’est le signe que vous devriez entamer un detox digitale. Voici 5 bons réflexes à adopter pour une detox digitale réussie.

detox digitale

Comprenez pourquoi vous avez besoin d’une detox digitale

Vous priver d’internet ou de téléphone pendant 10 jours sans vous demander exactement pourquoi vous le faîtes risque d’être frustrant et de faire échouer votre détox digitale. Commencez par évaluer le temps que vous passez quotidiennement sur votre smartphone ou devant votre ordinateur, que ce soit pour regarder une série, surfer sur le net, répondre à des textos, à des emails, ou parcourir les réseaux sociaux. Puis demandez-vous si vous n’aimeriez-pas plutôt utiliser ce temps à voir vos amis dans la réalité, faire du sportliretravailler plus efficacementpeindreméditer … Bref, identifiez vos désirs et vos besoins. Ensuite, observez votre rapport au numérique : à quel moment avez-vous besoin de regarder votre compte Facebook ? Dès le réveil ? Etes-vous attentif quand on vous parle ou avez-vous toujours un œil sur votre smartphone ? Etes-vous totalement addict et le gardez-vous allumé même au cinéma ? Et qu’est-ce qui vous rassure dans ces gestes que vous pourriez trouver ailleurs ? Observez en quoi cela nuit-il à vos relations, votre concentration, votre humeur, votre sommeil … Votre capacité à vivre le moment présent !

Faites le ménage

Une detox digitale, c’est un peu comme un ménage de printemps. Il faut se débarrasser de ce qui ne sert plus à rien et nous encombre. Commencez par vous désabonner de toutes les newslettersque vous ne lisez plus. Puis faîtes le tri dans vos mails : jetez ceux que vous avez lus et qui n’ont pas besoin d’être archivés et répondez à ceux qui sont en attente. Enfin, supprimez les amis Facebook avec qui vous ne communiquez jamais, les applications inutiles et les marques pagesque vous n’utilisez plus. Prenez une matinée complète si nécessaire pour faire ce tri correctement. Cet effort en vaut la peine : vous vous sentirez beaucoup plus légers ! De plus, vous ferez un geste pour la planète. Tout ce que nous stockons dans le Cloud consomme beaucoup, beaucoup d’énergie.

Choisissez des moments sans téléphone

Une detox digitale passe aussi par le choix des moments où l’on accepte d’être sollicité. Recevoir sans cesse des notifications trouble la concentration et génère du stress. Supprimez les notifications de vos applications et en particulier celles de votre boîte mail si vous n’en avez pas besoin dans votre travail. Arrêtez d’être l’esclave de votre smartphone et autorisez-vous à ne pas répondre à la minute à vos messages, et de vous mettre en mode avion plusieurs heures par jour. Lorsque vous êtes à table, que vous devez vous concentrer sur un travail, pratiquer un sport, ou faire une sortir en amoureux. Expliquez votre démarche à votre entourage si vous craignez des vexations. Enfin, préservez particulièrement les instants du coucher et du réveil. La lumière de nos écrans trouble notre sommeil et recevoir des informations à traiter avant de dormir peut s’avérer anxiogène. Cogiter avant de retrouver Morphée n’est jamais le meilleur moment. Le matin, réveillez-vous avec un réveil classique : si vous utilisez votre smartphone comme alarme, vous risquez d’être assailli de messages à peine réveillé alors que votre cerveau n’est pas prêt à les accueillir. Bref, pendant ou même après votre detox digitale, bannissez le téléphone de la chambre à coucher !

Se déconnecter du digital pour se reconnecter au vital

Nos smartphones nous tiennent en alerte en permanence. Nos amis, nos collègues de travail, notre patron ou nos clients attendent de nous que nous soyons toujours réactifs, et nous faisons de même avec eux. C’est l’ère du tout tout de suite. Mais l’immédiateté nous empêche d’aller au fond des choses, nous faire perdre plaisir et patience. On en oublierait presque de savourer la vie. Une detox digitale vous redonnera le goût de lire, de flâner, d’écouter de la musique sans rien faire d’autre. Des chercheurs ont démontré que lorsqu’on n’est pas présent à ce que l’on fait, nos synapses n’envoient pas les mêmes signaux à nos neurones. Ainsi, manger quelque chose de bon en regardant un sms désagréable nous coupera de nos sensations gustatives, gâchera notre plaisir et imprimera à notre mémoire un message négatif. De même, votre enthousiasme avant de vous rendre à un concert auquel vous vous faisiez une joie d’aller pourra être gâché par la sollicitation à un autre évènement. Le fameux FOMO (fear of missing out). En bref, acceptez de ne pas pouvoir tout faire, car à force de vouloir être partout, on n’est vraiment nulle part.

Offrez vous un séjour digital detox

Si les conseils énumérés ci-dessus vous semblent difficile à suivre et que vous avez peur de manquer de volonté, partez pour un séjour detox digitale. Le principe est simple. Que vous optiez pour un stage de surf, de cheval ou de randonnée, votre smartphone restera à la porte d’entrée. Cela ne veut pas dire que vous allez passer votre journée à réciter des mantras dans un ashram. Simplement de vous reconnecter avec votre présentles autres et votre environnement. La fête n’est pas exclue ! Le plus difficile sera de ne pas reprendre les mauvaises habitudes au retour. Rappelez-vous de ce que cela vous aura apporté, et démarrez à nouveau avec le conseil numéro 1. Bonne detox digitale à tous.tes.