Après de longs jours de détente, vous vous attendiez à achever vos vacances frais et dispo, un large sourire aux lèvres… En réalité, vous manquez d’appétit, vous déprimez à la seule idée de retourner au bureau et vous avez du mal à trouver le sommeil. Vous pensez même être encore plus fatigué qu’avant vos congés. En résumé : vous souffrez du syndrome déprime post-vacances. Rassurez-vous : vous n’êtes pas seul(e) dans ce cas, loin de là… La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que pouvez facilement combattre le blues de la rentrée grâce à nos astuces !

deprime post vacances

Organisez des sorties

Le rythme de vie métro-boulot-dodo ne va pas vous aider à chasser la déprime post-vacances. Mieux vaut vous aérer l’esprit pour retrouver le moral. Prévoyez des petites sorties entre amis dès votre retour : un cinéma, un pique-nique, une virée shopping… L’activité importe assez peu : l’essentiel est que vous passiez de bons moments. Vous pouvez même vous amuser à jouer encore un peu les touristes, en explorant des quartiers de votre ville que vous n’avez pas l’habitude de fréquenter. C’est souvent l’occasion de faire de belles découvertes !

Planifiez vos prochaines vacances

Pas besoin de repartir directement en vacances pour mettre fin à la déprime de la rentrée : avouez que ce serait un peu de la « triche » en plus… Pensez plutôt à vos prochains congés et imaginez toutes les activités fantastiques que vous allez pouvoir faire : cela vous procurera déjà beaucoup de plaisir. Rien de tel pour retrouver au plus vite la positive attitude et laisser aller la déprime post-vacances. Vos prochaines vacances appartiennent à un futur (trop) lointain ? N’hésitez pas à planifier un ou plusieurs weekends pour vous détendre en attendant. Surtout qu’il n’est pas nécessaire d’aller très loin – ni de dépenser beaucoup – pour passer deux jours agréables.

Faites un bel album photo

L’idée peut sembler un peu rétro à l’ère de la photographie numérique. Pourtant, créer un album photo est une bonne astuce pour chasser la déprime post-vacances. D’une part, parce que vous pouvez vraiment prendre plaisir à le faire. Surtout si vous en profitez pour donner libre court à votre fibre artistique, version atelier scrapbooking ou montage photo sur le net. D’autre part parce qu’il vous suffit de le feuilleter pour raviver de bons souvenirs dès que vous commencez à déprimer. Bref : même à notre époque, l’album photo reste une valeur sûre.

Faites du sport

Rien de tel que l’activité physique pour combattre le stress et le blues de la rentrée. Escrime, natation, marche nordique, tennis : à moins d’une contre-indication médicale particulière, vous êtes libre de choisir n’importe quel sport. Au moindre doute, demandez l’avis de votre médecin. Conseil : pour éviter les blessures, allez-y progressivement. A plus forte raison si vous n’avez pas l’habitude de faire du sport. Vous entraîner sous la surveillance d’un coach qualifié est aussi plus prudent que de débuter tout seul : n’hésitez pas à faire le tour des clubs de sport de votre ville.

Adoptez une alimentation saine

Face au syndrome déprime post-vacances, il est conseillé faire le plein de vitamines, de sels minéraux et de protéines pour chasser votre fatigue et retrouver le moral. Soignez votre alimentation en mettant surtout l’accent sur les fruits et légumes frais de saison, les légumineuses (ex. : lentilles) et les céréales complètes. Préférez aussi la volaille et le poisson aux viandes rouges.
A noter : avec toutes ces astuces, votre déprime post-vacances devrait vite cesser. D’ordinaire, celle-ci n’excède pas 1 à 3 semaines. Si votre déprime post-vacances perdure et s’accompagne de violentes crises de colère et/ou d’idées noires, vous souffrez peut-être d’un burn-out. Dans ce cas, le meilleur réflexe est de consulter un médecin.