Emprunté au grec ancien, le suffixe « ite » désigne en médecine une inflammation. La trachéite est donc l’inflammation des muqueuses de la trachée, organe pilier de notre appareil respiratoire. Même si elle est bénigne, cette maladie est gênante et il convient de soigner la trachéite de façon appropriée. Alors apprenons à la reconnaître pour mieux la guérir !

musicotherapie

Causes et symptômes de la trachéite

Les symptômes

Notre trachée ressemble à un tube, d’une dizaine de centimètres, reliant nos bronches à notre larynx. Elle permet à l’air que nous inspirons de circuler vers nos poumons puis de repartir par notre nez ou par notre bouche lors de l’expiration. Lorsque notre trachée est irritée, elle gonfle légèrement. On parle alors de trachéite. En voici les principaux symptômes :

  • Une toux avec des spasmes, en général sèche pouvant devenir grasse. Cette toux s’accentue en position allongée.
  • Une légère (ou totale) extinction de voix.
  • Une douleur se situant à l’arrière du sternum (dans la cage thoracique).
  • Parfois de la fièvre si la trachéite est d’origine virale.

Les causes

Souvent, la trachéite est d’origine virale, plus rarement bactérienne. Elle fait suite à une infection de la sphère ORL, comme par exemple un rhume (de son joli nom scientifique la rhinopharyngite) ou une laryngite. Elle peut encore être provoquée par la présence d’allergènes, tels que pollens, acariens ou poils d’animaux qui auraient déclenché une rhinite allergique ou une sinusite. Elle peut encore être due à la pollution, au tabagisme (même passif) ou à l’inhalation de produits toxiques à répétition (sur son lieu de travail par exemple). Lorsqu’elle est chronique, la trachéite peut enfin faire suite aux remontées acides dans l’estomac – les fameux reflux gastro-œsophagiens – ou encore à la présence d’un corps étranger dans la zone intra trachéale. 

Prévenir et guérir d’une trachéite

Prévenir la trachéite

Si votre trachéite est d’origine allergique, ces quelques conseils vous aideront à la prévenir.
Il est par exemple recommandé de vous laver et de vous sécher les cheveux le soir avant le coucher et de changer de taie d’oreiller régulièrement. Cela permet d’éviter au maximum de respirer un allergène pendant la nuit. Si vous êtes fumeur, l’idéal est bien entendu de diminuer votre consommation de cigarettes ou mieux, de la
stopper. Si vous travaillez en présence de produits toxiques (y compris des produits ménagers), portez un masque de protection. Si vous souffrez de brulures d’estomac, traitez d’abord ce problème. Enfin, tenez les virus à distance en vous lavant les mains régulièrement, en aérant chez vous deux fois par jour, et en évitant les coups de froid !

Les traitements naturels pour soigner une trachéite

Pour diminuer la gêne respiratoire et mieux dormir pendant un épisode de trachéite, surélevez votre oreiller. Humidifier votre chambre (grâce à un humidificateur) soulagera également l’irritation et la toux. Côté plantes, une infusion de feuilles d’eucalyptus vous permettra de mieux respirer. Un lait chaud au miel est encore un remède qui soulage, cicatrise la trachée et adoucit la gorge. Il a également la vertu d’apaiser et d’aider à s’endormir. Et un bon cataplasme à l’ancienne aux graines de moutarde ou à l’argile verte sur la poitrine sera également un excellent allié.

Quand consulter ?

Les remèdes naturels n’ont pas fonctionné ? Si vous avez trop de mal à respirer ou que votre toux est trop irritante, vous pouvez vous procurer des antitussifs en pharmacie. La prise d’antihistaminiques, si votre trachéite est d’origine infectieuse, est également une solution. Mais quoi qu’il en soit, il conviendra de consulter votre médecin ou votre ORL si les symptômes persistent plus de 15 jours. Lui seul sera en mesure de définir le traitement le mieux adapté.