L’infection urinaire – dite aussi cystite – est une inflammation qui touche essentiellement les femmes pour des raisons anatomiques. Déclenchée par des bactéries présentes dans la sphère anale et génitale pouvant remonter dans la vessie, c’est une pathologie fréquente. On sait heureusement comment soigner une infection urinaire avec des remèdes simples et naturels avant de recourir aux antibiotiques, parfois nécessaires quand les douleurs persistent.

Soigner une infection urinaire

Diagnostiquer l’infection urinaire

Avant tout, il est important de savoir si vous avez en effet une infection urinaire. Si vous avez plus souvent envie d’uriner que d’habitude mais que vous urinez très peu à chaque miction, que vous avez des sensations de brûlure, une tension dans la région du bas ventre ou des urines malodorantes, vous avez probablement une infection urinaire. Celle-ci s’accompagne parfois de fièvre ou de traces de sang dans les urines. Elle peut être causée par une mauvaise alimentation, une constipation, de même que par le port de sous vêtements synthétiques ou trop serrés, par une relation sexuelle, ou encore par une façon inadaptée de s’essuyer… On peut la prévenir facilement avec des gestes simples, et quand elle est installée, on n’attend pas pour se soigner.

Se ruer sur la cranberry

De plus en plus à la mode, la cranberry (ou canneberge en français) se trouve en supermarché sous forme de jus, de baies séchées à grignoter, et en pharmacie sous forme de granules ou de gélules. Petite baie rouge originaire d’Amérique du Nord, la cranberry a la propriété d’empêcher les bactéries responsables de la cystite de se fixer sur la paroi de la vessie. Mais attention. Si son jus est aussi bon, c’est qu’on y ajoute du sucre, et celui-ci est déconseillé pendant une infection urinaire : sa présence favorise la prolifération des bactéries. Pour soigner une infection urinaire, choisissez de la canneberge en pharmacie. Elle est également utile pour prévenir cette infection.

Boire et manger alcalin

Pour soigner une infection urinaire, il faut boire beaucoup d’eau afin d’éviter la prolifération des germes dans les urines et leur adhérence à la paroi de la vessie. Préférez les eaux alcalines, et les aliments alcalins (principalement les fruits et légumes). Ils ont des propriétés diurétiques et sont riches en fibres. De ce fait, ils stimulent l’élimination des bactéries intestinales ayant contaminé la vessie. Ajoutez du jus de citron dans votre eau pour plus d’efficacité, et évitez un temps les aliments acidifiants tels que le café, l’alcool, la viande, la pain ou les laitages. En effet la bactérie Escherichia Coli responsable de la cystite se développe plus facilement en milieu acide.

Adopter l’arbre à thé

Le recours à l’aromathérapie est également efficace pour soigner une infection urinaire. L’huile essentielle d’arbre à thé – souvent appelé Tea Tree – est anti-infectieuse et efficace contre la bactérie E. Coli. Elle a également une action anti-inflammatoire et permet d’apaiser la douleur liée à l’infection. Elle peut être utilisée aussi bien en massages sur le bas ventre : on en verse quelques gouttes dans une huile végétale et on l’applique 3 fois par jours sur une semaine;  que par voie orale : on en en verse 2 gouttes sur un sucre, du miel ou un cachet neutre , 3 fois par jour.

Recourir aux antibiotiques

Si malgré les remèdes naturels contre la cystite vos symptômes persistent, il fautalors consulter un médecin. Celui-ci vous prescrira le traitement antibiotique adapté à votre cas, en mono dose ou sur 3 jours et vous serez ainsi rapidement soulagée. Même si la prise d’antibiotique n’est pas anodine, elle est parfois nécessaire pour éviter les complications possibles liées à une infection urinaire, comme la pyélonéphrite (lorsque l’infection remonte aux reins).

La cystite est un des cas les plus fréquemment soigné en téléconsultation. Si les remèdes naturels ne marchent pas et que vous souffrez de votre infection urinaire, consultez immédiatement un médecin !