Hellocare > Magazine > Allergies > Comment lutter contre la fatigue de printemps

Comment lutter contre la fatigue de printemps ?

Alors que la nature et les animaux se réveillent peu à peu de leur endormissement hivernal, de nombreuses personnes ressentent de la fatigue au retour du printemps. Cela s’explique par la lutte acharnée qu’a dû mener leurs organismes contre les microbes.
Par ailleurs, le printemps correspond au moment où les jours rallongent. Nos sécrétions de mélatonine (hormone qui régule nos rythmes biologiques) et de sérotonine (qui permet, entre autres, d’assurer l’alternance optimale du cycle veille / sommeil) ont besoin de temps pour s’ajuster. C’est une autre des raisons qui explique notre état à e moment là.
Alors comment lutter contre la fatigue de printemps ? Voici nos conseils.

fatigue de printemps

Offrir son corps au soleil !

La lumière du soleil aide l’organisme à se réveiller. Aussi, en se mettant à sa fenêtre ou sur son balcon le matin, on facilite le réajustement dont nous vous parlions dans l’introduction. L’hormone du sommeil étant régulée par le cycle jour / nuit, on se sent moins endormi.e en plein soleil.
Au printemps, nous gagnons trente minutes de soleil par semaine. De quoi prendre des forces de manière tout à fait naturelle ! La nature est quand même bien faite…

Combler les carences hivernales

L’hiver entraîne souvent des carences en vitamines, minéraux ou oligo-éléments. Le manque de soleil et une alimentation moins équilibrée en sont les principaux responsables. Pour combler ces manques, on reprend une alimentation plus légère, et on laisse raclettes et autres fondues jusqu’à l’hiver prochain ! On fait le plein de vitamines C (orange, kiwi…), de magnésium (fruits secs, avoine…) et de fer (lentilles, persil) et en acides gras essentiels (avocat, huile de colza…).

Dynamiser son corps avec une activité physique

La pratique d’une activité sportive vous aidera à lutter contre la fatigue de printemps en apportant beaucoup d’énergie à votre organisme. En effet, pour tenir le rythme, on est obligé de s’oxygéner beaucoup. En hiver, quand on sort moins, qu’on fait moins de sport, notre apport en oxygène est moindre. Le passage d’une saison, et donc d’un état, à l’autre peut demander un petit temps d’adaptation à l’organisme. En outre, en faisant du sport le matin, la sécrétion d’hormones, comme la dopamine et les endorphines, contribue à nous apporter bien-être durant toute la journée. La dopamine réduit la fatigue et favorise la productivité. Les endorphines mettent de bonne humeur.

« Nettoyer » son organisme: vive la Detox

L’hiver est peut-être la saison « prétexte » aux plats qui tiennent bien au corps : raclette, fondue… Tout est bon pour se réchauffer et se constituer une réserve d’énergie. Au printemps, on décrasse ! Le jus de citron et l’artichaut, par exemple, nettoient le foie. Les jus de fruits (banane, avocat, citron…) et de légumes (carotte, épinard, …) apportent vitamines et énergie. Des aliments contenant beaucoup d’oméga 3, comme le hareng ou la sardine, permettront en même temps d’entretenir vos capacités cognitives.

Mieux appréhender le changement d’heure

Le changement d’heure guette nos montres, nos appareils et nos nuits. Au printemps nous perdons une heure de sommeil, du coup, pas étonnant que notre organisme ne s’y retrouve plus ! Certains professionnels conseillent de pratiquer une activité physique dehors la veille du changement d’heure. Cela entraîne un meilleur endormissement et permet une exposition à la lumière du jour. Le lendemain, il vaut mieux limiter la durée de la grasse matinée, toujours pour profiter de la lumière naturelle. C’est elle qui nous permet de recaler le rythme circadien. D’autres experts préconisent plutôt de se coucher et de se lever plus tôt petit à petit, par tranches de 10 à 15 minutes.

Consultez Un Médecin En Ligne 7j/7
Suivez-nous !
Inscrivez-vous à notre newsletter

 

Parlez-en à un médecin en ligne immédiatement !

C’est simple et rapide : vous êtes connecté à un médecin en quelques minutes seulement

Consultez un médecin !