Bien dormir est gage de bonne santé, physique et mentale. Malheureusement, il arrive que le sommeil soit dur à trouver pour certains d’entre nous. Ou que nous nous réveillions durant la nuit. Alors, quelles sont les clés d’une nuit réussie ? Comment bien dormir ? Voici quelques réflexes à adopter toute l’année pour y parvenir. Faîtes de beaux rêves !

Comment bien dormir

Chasser l’anxiété pour bien dormir

Pour glisser vers le sommeil, il faut amener notre esprit à gambader dans un champ de pensées positives. Tout du moins non anxiogènes.

Certains pourront compter les moutons comme le veut la tradition. Mais l’inefficacité de cette méthode de focalisation a déjà été démontrée. En revanche, il existe des pistes audio ou des applications dédiées à l’endormissement qui font le job. Fonctionnant sur le principe de l’hypnose, elles permettent une véritable détente. Relaxation, ASMR, histoires pour s’endormir : fouillez la toile pour trouver votre somnifère naturel. Un bon livre au lit est également recommandé.

Une chose est sûre, le soir n’est pas le moment de résoudre un problème ou de penser à quelque chose qui vous tracasse. Procrastiner n’est pas toujours négatif : la nuit porte conseil.

Des plantes pour un meilleur sommeil

Parmi les alliés d’une bonne nuit, il existe des plantes venues tout droit du pays de Morphée.

En infusions ou en diffusion, lavande, camomille, passiflore et petit grain bigarade n’ont pas leur pareil pour préparer au sommeil. Pour profiter de leurs vertus, vous pouvez fabriquer une brume d’oreiller en mélangeant quelques gouttes d’huile essentielle des plantes citées avec un dispersant. Vaporisez-en votre lit quelques minutes avant le coucher.

Vous pouvez également choisir d’ingérer ces plantes en tisane, auquel cas une heure maximum avant le coucher pour éviter l’envie nocturne d’aller aux toilettes. Ces plantes sont aussi utiles en cas de réveil pour vous aider à vous rendormir, tout comme un bon lait chaud.

Bannir les excitants

Certaines boissons, aliments ou pratiques sont déconseillés quelques heures avant le coucher.

Boire un café trop tard dans la journée peut nuire à l’endormissement mais aussi à la qualité du sommeil. Il en va de même pour l’alcool, qui s’il peut avoir un effet soporifique peut aussi rendre le sommeil agité, voire vous réveiller en pleine nuit.

Trop manger a le même effet, mais se coucher le ventre vide promet aussi une mauvaise nuit.

Enfin, si le sport est l’ami des nuits profondes et synonyme de « bonne fatigue », il ne faut pas pratiquer d’exercice physique en soirée au risque d’être – pour le coup –  en pleine forme une fois sur l’édredon.

Une pièce dédiée au sommeil et à l’amour

On dort et on s’endort bien mieux dans une pièce dédiée uniquement au sommeil… et aux câlins.

Exit donc la télé ou toute autre forme d’écrans. D’abord parce que ceux-ci produisent une lumière qui nuit à la mélatonine, l’hormone du sommeil. Ensuite parce qu’ils nuisent à la vie sexuelle. Tout ce qui s’apparente à des contraintes (un bureau, des papiers à finir, ou n’importe quel travail en cours) doit aussi être banni de la pièce.

Pour bien dormir, la chambre doit être inspirante, agréablement décorée et relaxante. Elle doit aussi idéalement être la pièce la plus calme de la maison. Enfin, la température ne doit pas y être trop élevée, et votre matelas bien adapté à votre dos.

Comment savoir si vous dormez assez ?

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas un nombre d’heures idéal pendant lequel chacun devrait dormir pour être en forme. Néanmoins, il existe bel et bien une moyenne de 8 heures de sommeil préconisée. Mais certains en auront besoin de 9, d’autres de 7, car tout dépend de l’horloge biologique de chacun, de son âge et de l’activité qu’il exerce. Une chose est sûre, si vous êtes adepte de la touche snooze ou que vous piquez du nez pendant la journée, c’est que vous manquez de sommeil. Alors que si vous avez bien dormi, vous devriez pouvoir assister à une réunion ennuyeuse après le déjeuner sans somnolence.

S’octroyer des microsiestes peut être salvateur quand celles-ci sont bien dosées, car à défaut, de trop longues siestes pourraient bien vous mener à l’insomnie.