Hellocare > Magazine > Conseils santé > Addictions > Coma éthylique : les 5 bons réflexes à garder en tête

Coma éthylique : les bons réflexes à garder en tête

Le coma éthylique est une intoxication aigüe (c’est-à-dire exceptionnellement importante) à l’alcool. La quantité d’alcool (d’éthanol) bue perturbe le système nerveux central et le rend incapable de fonctionner. Bien que nous ne soyons pas tous égaux face à l’alcool, une chose est sûre : le risque de coma éthylique apparaît lorsque le taux varie entre 2 à 4 grammes d’alcool par litre de sang.

Coma éthylique : les bons réflexes à garder en tête / Hellocare

Comment reconnaitre le coma éthylique ?

La personne qui fait un coma éthylique présente souvent les symptômes suivant :

  • Une respiration irrégulière
  • Une peau moite, peut être froide ou glacée
  • Une baisse de tonus ou hypotonie musculaire
  • Une grande difficulté ou une incapacité à bouger
  • Une hypothermie ou baisse de la température corporelle
  • Une hypotension ou baisse de la tension artérielle

Que faire si une personne fait un coma éthylique ?

La première chose à faire est d’appeler les secours : le Samu au 15, les Pompiers au 18 ou le numéro d’appel unique des urgences au 112. En attendant leur arrivée, vérifiez que la personne respire correctement : assurez vous que sa bouche et son nez sont dégagés. Mettez la ensuite en PLS (position latérale de sécurité), c’est-à-dire sur le côté. Pour protéger sa colonne vertébrale, il est conseillé de placer l’équivalent d’un petit coussin sous sa tête (un vêtement enroulé ou la main de la victime peuvent également convenir). Couvrez la afin qu’elle souffre le moins possible d’hypothermie. Surtout, ne tentez pas de la faire vomir.
Essayez d’estimer la quantité et le type d’alcool consommés afin de le dire aux secours lorsqu’ils arriveront. Une fois prise en charge par les secours, elle sera réhydratée grâce à une solution vitaminée et réchauffée. Dans de rares cas (lorsque le taux d’alcoolémie est très important), une épuration rénale est nécessaire.

Comment éviter le coma éthylique ?

Buvez avec modération ! Comme nous ne sommes pas tous égaux face à l’alcool, comprenez votre fonctionnement et acceptez-le. Si vous savez que votre corps ne supporte pas les effets, misez sur des boissons à faible taux d’alcool, mélangez (privilégiez les mélanges à l’eau), ou encore alternez 1 verre d’alcool avec un verre d’eau ou autre boisson non alcoolisée. Pensez également à manger pendant que vous buvez.

Que faire si votre ado est tombé dans un coma éthylique ?

Discutez avec votre enfant et essayez de comprendre pourquoi il a bu. Il a peut être des problèmes qui vont plus loin. Ou a-t-il été entrainé par son groupe de copains ? Créez un environnement sain pour la discussion, écoutez ce qu’il a à dire et parlez lui des dangers, des risques mais aussi de la dépendance face à l’alcool. En fonction de son comportement et ses réponses, vous aviserez à ce moment là s’il est nécessaire de voir votre médecin généraliste qui saura vous orienter soit vers un psychiatre, soit vers un psychologue.

Consultez Un Médecin En Ligne 7j/7
Suivez-nous !
Inscrivez-vous à notre newsletter