A court ou à long terme, avec l’âge, notre mémoire a tendance à nous jouer des tours. Mais l’âge n’est pas le seul facteur de dégradation de notre faculté à stocker informations, sensations et événements. Les écrans, les smartphones et objets connectés l’endommagent aussi de façon insidieuse. Alors comment préserver et booster votre mémoire avant qu’elle ne vous fasse défaut ? Voici 5 conseils à adopter d’urgence.

musicotherapie

Boostez votre mémoire en dormant

Plus le plus grand bonheur des paresseux, dormir est un excellent exercice pour la mémoire. En effet, le sommeil fixe les souvenirs, permet des connexions nouvelles entre nos neurones et consolide la mémoire. Mais ce n’est pas tout : le sommeil permet au cerveau d’effectuer un tri sélectif dans les informations emmagasinées au long de la journée. Ainsi, il met à la corbeille les données inutiles, affine et structure nos connaissances. Une bonne nuit améliore également nos capacités de planification et notre mémoire des lieux. Une véritable séance d’entrainement cérébral !

Variez les exercices cérébraux

Même si dormir est primordial pour consolider la mémoire et l’empêcher de se dégrader, les exercices cérébraux ne sont pas à relayer aux oubliettes. Pour booster votre mémoire, vous pouvez par exemple télécharger des applications dédiées. Mais attention, ces applications améliorent des aptitudes très précises qui ne se répercutent pas forcément à l’ensemble de notre système cognitif. Il faudrait de plus pratiquer chaque jour. L’idéal est donc de varier les activités cérébrales qui boostent la mémoire : apprendre une chanson par cœur, jouer au Memory, mémoriser son numéro de sécurité sociale, arpenter une ville inconnue sans GPS, etc.…

Reprenez du poisson

On ne le répétera jamais assez, le poisson est bon pour la mémoire. Certain.e.s d’entre vous ont peut-être eu droit à la fameuse cuillère d’huile de foie de morue dans leur enfance. Un mauvais souvenir ? Heureusement, on la trouve aujourd’hui sous forme de gélules. Tout comme d’autres compléments alimentaires à base d’huile de poissons riches en oméga 3. En faire des cures régulières est bénéfique pour qui veut booster sa mémoire. Mais cela ne dispense en aucun cas d’une alimentation équilibrée car être en forme est nécessaire à la mémoire. Le café à petites doses peut d’ailleurs y contribuer, car il augmente la vigilance. A l’inverse en abuser peut causer des troubles du sommeil, et endommager les processus de mémorisation.

Brisez la routine

Le cerveau a besoin d’être stimulé pour pouvoir fabriquer de nouvelles synapses entre les neurones. En quelque sorte, pour agrandir son réseau, ce qui est possible tout au long de la vie grâce à la plasticité cérébrale. Pour cela, il faut fuir à tout prix la routine, et varier ses activités. Apprendre de nouvelles choses tout au long de sa vie. Et avoir une vie sociale riche. Participez à des conférences, apprenez le tango, partez en voyage, changez de chemin pour aller au travail, jouez d’un nouvel instrument, cuisinez : touchez à tout ! Et bien sûr, pratiquez un sport. Oxygéner le cerveau préserve la mémoire, mais ce n’est pas tout : nos muscles transmettent des substances chimiques par le sang à notre matière grise. Pour produire de nouveaux neurones.

Réapprenez à vous concentrer

On taquine parfois la gent masculine en la qualifiant de « monotâche ». Et si ça n’était pas une mauvaise chose ? Faire dix choses à la fois provoque des trous de mémoire. En effet, quand on n’est pas à ce que l’on fait, la mémoire ne fixe pas les informations. Vous est-il déjà arrivé de ne plus savoir si vous veniez ou non de prendre un médicament ? De devoir relire plusieurs fois la même phrase de votre roman ? Si c’est le cas, c’est que vous pensiez ou faisiez autre chose en même temps. Il faut donc réapprendre à se concentrer, d’autant plus à une époque où tout devient instantané et où nous ne prenons plus le temps des choses. Alors lisez (vraiment), méditez, soyez dans l’instant présent !