Surcharge de travail, objectifs impossibles à atteindre, sentiment d’injustice ou conflits de valeurs dans une équipe… Les causes qui peuvent mener à un burn-out sont multiples. Il faut y être attentif car une fois déclaré, le burn-out peut avoir des conséquences graves sur la vie sociale, familiale, et bien sur professionnelle. Mais aussi sur la santé physique et mentale. Alors avant d’en arriver à un stade critique, il est précieux de détecter ce qu’est un symptome du burn out.

symptome burn out

Symptome burn out : les signes physiques

Plusieurs symptômes physiques peuvent alerter sur l’arrivée d’un burn-out. A commencer par une fatigue profonde et persistante – qu’il faut distinguer du simple passage à vide. C’est le symptome du burn out le plus flagrant.

Le burn-out est d’ailleurs aussi nommé «syndrome d’épuisement professionnel». Il s’agit donc d’une fatigue constante liée au travail, et il convient de vérifier qu’elle n’est liée à aucune autre maladie. Cette fatigue s’accompagne en général de migraines, de douleurs dorsales intenses et de troubles du sommeil. Si des insomnies ponctuelles sont normales dans le cadre d’un projet de travail important, il faut en revanche s’en alerter quand elles se répètent.

La fatigue liée au burn-out peut aussi affaiblir le système immunitaire et la personne qui en souffre développer des infections plus fréquentes. Un problème cutané type eczéma peut aussi être un signal si vous n’y étiez pas sujet auparavant, ou encore des douleurs à l’estomac et des problèmes digestifs.

Enfin une perte ou une hausse de poids significative est aussi un symptome du burn out fréquent.

Les symptômes psychiques

En plus des symptômes physiques du burn-out, s’ajoutent des symptômes psychiques qui montent en intensité au fur et à mesure du processus. Là aussi, ces phénomènes s’ils sont observés de façon passagère ne sont pas un signal d’alerte. Ils doivent en revanche le devenir quand ils s’installent. Voici les plus fréquents :

  • forte irritabilité, colère
  • envie de pleurer fréquente
  • anxiété et sentiment d’insécurité
  • besoin permanent de s’isoler
  • démotivation et sentiment d’incompétence
  • sentiment de frustration accompagné d’une attitude cynique
  • perte de confiance en soi
  • difficulté à se concentrer et pertes de mémoire
  • confusion, difficulté à prendre une décision, à exercer son jugement
  • dans les cas les plus avancés, pensées suicidaires

Les dangers du burn-out

Il ne faut surtout pas négliger les symptomes du burn out car leurs conséquences peuvent être graves. Physiquement, on peut développer un ulcère à l’estomac, des problèmes cardio-vasculaires, de l’eczéma à répétition, des lumbagos

Psychologiquement, un burn-out peut aussi faire naître des troubles anxieux ou mener à une grave dépression. Ces atteintes ont aussi un impact sur la vie familiale, amoureuse, sociale et professionnelle de la personne qui en souffre. Licenciement, démission, divorce, repli sur soi… On se retrouve vite dans un cercle vicieux pouvant, à l’extrême, mener à des envies suicidaires.

Ne restez jamais seul face à une telle situation, n’hésitez pas à consulter !

Les traitements possibles

La Belgique reconnaît ce syndrome comme une maladie professionnelle et la France en prend le chemin. Aujourd’hui, votre médecin généraliste ou un psychiatre pourra vous prescrire un arrêt de travail s’il détecte chez vous un symptome burn out. Il pourra s’appuyer notamment sur des tests validés scientifiquement comme l’inventaire de Malash (recensant les symptomes burn out). Au besoin, il vous proposera un traitement anti-dépresseur accompagné d’une thérapie. Vous pourrez alors vous reposer, vous recentrer sur vos priorités.
Un éclairage sur vos conditions de travail aura aussi lieu avec un médecin conseil de la Caisse primaire d’assurance maladie.
Enfin, vous serez soutenu dans la mise en place d’un nouveau projet professionnel, ayant du sens pour vous.

consulter médecin en ligne