Maladie héréditaire et chronique, le psoriasis peut parfois se révéler un vrai cauchemar pour les personnes qui en sont atteintes. Car le psoriasis provoque des lésions de l’épiderme. Un inconfort de peau plus ou moins aigu, allant jusqu’à la formation de plaques rouges douloureuses et inesthétiques. Et dont les causes ne sont pas toujours évidentes et les remèdes se donnent à tâtons. Il s’agit alors de ne pas se décourager et de lutter contre cette maladie, en testant par exemple des solutions naturelles. Voici comment y voir plus clair en 5 points.

musicotherapie

Les facteurs favorisant le psoriasis

Pour commencer, il est important de noter que le psoriasis n’est pas contagieux. On ne l’attrape donc pas au contact d’une personne atteinte de cette maladie de peau. Pour autant, ses causes exactes sont encore méconnues. On pense qu’il s’agit d’une maladie auto-immune et que les antécédents familiaux jouent beaucoup. Ainsi que le stress, qu’il soit physique ou mental. C’est-à-dire qu’il peut survenir à la suite d’une chirurgie, d’une blessure, de trop d’anxiété ou d’un choc psychologique. L’obésité serait aussi un facteur déclencheur. L’alcool et le tabac des éléments aggravants ainsi que la prise de certains médicaments à l’exemple du lithium ou des bêtabloquants.

Reconnaître le psoriasis

On confond facilement le psoriasis avec l’eczéma. Le psoriasis est lui reconnaissable à ses plaques rouges surmontées de sortes d’écailles – ou squames – blanches. Ces squames peuvent avoir différentes tailles et formes (par exemple une forme de goutte), et se détachent de la peau comme de fines lamelles. Les démangeaisons ne sont pas obligatoires, mais fréquentes à cause de l’inflammation cutanée. Les plaques peuvent alors toucher différentes parties du corps et du cuir chevelu, parfois des ongles et des muqueuses. Lorsque la pathologie touche l’ongle, il devient épais et blanchâtre. Quant au cuir chevelu, il présente des pellicules. Le psoriasis le plus désagréable est celui qui se loge dans les jointures des coudes et des genoux. Il peut parfois aller jusqu’à déclencher des rhumatismes. Consultez votre médecin ou votre dermatologue.

Les remèdes naturels : les bains de sel et de soleil

Contre le psoriasis, les rayons UV ainsi que la vitamine D sont bénéfiques. En effet ils agissent sur les cellules responsables du développement des plaques et sur celles responsables de l’inflammation. Le sel de mer quant à lui est riche en minéraux boostant les défenses immunitaires. Il rend également l’eau alcaline, ce qui permet aux squames de se détacher en douceur. Si vous avez la chance d’être près de la mer, profitez-en pour prendre des bains réguliers. Autrement, ajoutez une grosse poignée de sel marin dans votre bain. Et exposez vous régulièrement au soleil de façon raisonnée : en dehors des heures chaudes, une vingtaine de minutes par jour quelle que soit la saison.

La camomille

La camomille sauvage (dite aussi camomille allemande) est reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et antihistaminiques. Elle est de ce fait utilisée pour de nombreuses affections de la peau. Pour soulager un psoriasis, on peut verser quelques gouttes d’huile essentielle dans un bain tiède, ou dans une crème hydratante pour le corps. On peut aussi en faire des décoctions, les boire (la camomille a de plus une action relaxante) ou les appliquer directement sur la peau une fois l’eau refroidie.

La gestion du stress

Puisqu’un des facteurs déclenchant et aggravant de cette maladie de peau est le stress, il convient d’apprendre à le gérer. Selon le degré d’anxiété ou de pression que vous ressentez, il sera utile de consulter un thérapeute. D’autant plus si votre psoriasis a été déclenché par un choc. Vous pourrez encore pratiquer la sophrologie ou la cohérence cardiaque. Ou un sport qui vous fait du bien. Enfin peut-être changer des choses dans votre vie qui alimentent votre stress. Si votre psoriasis est trop douloureux et ne s’estompe pas, votre médecin pourra vous prescrire des crèmes spécifiques.

consulter un medecin en ligne hellocare