Par Amandine Guyot

Bientôt Maman ? C’est le moment de prendre particulièrement soin de vous ! Pendant neuf mois, vous allez bénéficier d’un suivi tout particulier. Remboursées à 100 % par l’assurance maladie, les 7 visites prénatales qui rythment votre grossesse sont essentielles. Elles permettent de surveiller votre santé et le bon développement de votre bébé.

calendrier grossesse

Différentes visites ponctuent votre grossesse

DDR, DPA, SA …Vous en entendrez souvent parler ! Mais que sont ces sigles ? Si vos cycles sont réguliers, vous allez pouvoir évaluer votre début de grossesse et donc la date prévue d’accouchement (DPA) à partir de la date de vos dernières règles (DDR). En cas de cycles irréguliers, rassurez-vous, l’échographie réalisée au 1er trimestre permettra de dater très précisément votre grossesse. La durée de grossesse s’évalue quant à elle par mois, mais souvent pour les médecins en semaines d’aménorrhée (SA). Les SA représentent le nombre de semaines à partir de la date de vos dernières règles. La durée moyenne d’une grossesse est de 40 semaines. Une grossesse à terme s’achève entre 38 et 42 SA. Découvrez quelles seront les consultations nécessaires jusqu’à l’accouchement !

1er examen prénatal : avant la fin du 3e mois de grossesse

L’interrogatoire

Cette visite chez votre gynécologue ou sage-femme préféré(e) est importante. Elle se déroule généralement <après la 8e semaine d’aménorrhée. Le médecin ou la sage-femme va vous poser des questions sur votre mode de vie : situation familiale (en couple ou seule, si vous avez déjà d’autres enfants en bas âge), la profession exercée, votre mode de transport et la durée des trajets. Quelles sont également vos habitudes alimentaires, et si vous fumez, en quelle quantité. Il est évidemment souhaitable d’arrêter le tabac pendant toute grossesse.

On vous demandera également si vous avez des pathologies particulières, les antécédents médicaux dans votre famille. Si vous avez déjà été enceinte, précisez bien comment se sont déroulés les grossesses et les accouchements, c’est important. Même si ces renseignements peuvent prendre du temps, ils vont permettre de se faire une idée précise des conditions dans lesquelles peuvent se dérouler votre grossesse.

L’examen général

Vous allez devoir passer sur la balance pour la 1re fois ! Votre poids et son évolution seront suivis tout au long de la grossesse, pour votre santé et celle du bébé. S’en suit un examen classique avec prise de la tension artérielle et recherche de la présence d’albumine et de glucoseen excès dans les urines : le glucose fera suspecter un diabète gestationnel tandis que l’albumine évalue le fonctionnement rénal.

L’examen gynécologique

Palpation des seins, toucher vaginal pour contrôler le col de l’utérus…Il vous sera également prescrit une prise de sang afin de connaître votre groupe sanguin et de s’assurer qu’il n’y a pas d’incompatibilité avec le groupe du bébé. On recherche également si vous êtes porteuse du virus HIV, d’hépatites ou d’éventuelle syphilis, et si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose et la rubéole. Enfin, une échographie vous sera prescrite, à réaliser vers la 12e semaine d’aménorrhée. L’échographie permettra de vérifier l’utérus et les ovaires et bien sûr, la vitalité du bébé. C’est également à ce moment que l’on datera précisément le terme de la grossesse.

Enfin, c’est lors de ce premier examen que vous sera remise la déclaration de grossesse, intitulée « Vous attendez un enfant ». Ce document vous permet de déclarer votre grossesse auprès de la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) et de l’Assurance Maladie.

Visite du 4e mois de grossesse

Prise de sang et examen clinique

On recherche le sucre et l’albumine dans les urines, on mesure la tension artérielle, votre poids. Puis l’on va mesurer la hauteur utérine pour évaluer la croissance du foetus et la vitalité du bébé. Si le médecin ou la sage-femme est équipé d’un échographe, il pourra vérifier ses mouvements et écouter battre son cœur.

Vous pourrez discuter des résultats de votre prise de sang : si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, une prise de sang mensuelle devra être réalisée. Il vous sera préconisé de respecter des règles d’hygiène afin de ne pas contracter la maladie : éviter les chats et leurs déjections, laver soigneusement les fruits et légumes qui poussent en terre (Salade, carotte, fraises…). Le toxoplasme étant un parasite dont les hôtes sont des animaux, il faudra veiller à ne manger la viande que très bien cuite.

Dépistage de la trisomie 21

Un dépistage de la Trisomie 21 par prise de sang vous sera proposé entre 14 et 18 SA. Les valeurs de l’hormone beta-hCG et de l’alpha-foeto-protéine seront mesurées. Au bout d’environ une semaine, les résultats sont envoyés au prescripteur qui vous informera de la nécessité ou non d’une amniocentèse (ponction du liquide amniotique réalisée sous contrôle échographique). Le risque de Trisomie 21 est présenté sous forme d’un ratio, cela n’est qu’une évaluation statistique et pas une mesure de certitude !

  • Risque <1/250 : l’amniocentèse n’est pas proposée
  • Risque >1/250 : l’amniocentèse vous sera proposée.

Seuls vous et votre conjoint pouvez prendre la décision de cet examen plus invasif. Pour plus d’informations sur le dépistage anténatal de la trisomie 21 vous pouvez consulter ce site : http://www.cngof.fr/grossesse/194-depistage-prenatal-de-la-trisomie-21

L’échographie

La première échographie dite de datation doit être effectuée entre 12 et 14 semaines d’aménorrhée. La première échographie de grossesse permet, entre autres, de dater précisément le début de grossesse et le terme théorique. Jusqu’ici, votre grossesse était calculée de manière approximative à partir de la date du premier jour de vos dernières règles. Mais rien ne certifie que la fécondation a eu lieu à la date évaluée. Pour déterminer précisément la DPA (date prévue d’accouchement), on mesure la longueur cranio caudale du foetus, c’est-à-dire la distance entre le sommet de la tête et le bas de la colonne. La DPA sera inscrite dans votre dossier et retenue pour le reste de votre grossesse. Elle ne sera plus modifiée.

La première échographie est l’occasion pour le professionnel d’examiner toutes les parties du corps du bébé et de prendre une série de mesures (longueur du fémur, diamètre pariétal, clarté nucale). Elle dure environ 20 minutes. Certains médecins ou sage-femmes peuvent annoncer le sexe du bébé dès cette première échographie, mais c’est moins fiable qu’à l’échographie du 5e mois (où le sexe est là bien visible).

L’entretien individuel du 4e mois

Le plan périnatalité 2005-2007 a mis en place un entretien individuel du 4e mois de grossesse, proposé pour discuter de sa grossesse avec un professionnel de la santé. Il se présente comme une occasion de discuter ouvertement de la grossesse. Le but est d’informer les futurs parents sur plusieurs points et de les accompagner dans leurs choix :

  • droits des parents (congés pour la mère et le père, droits du travail et droits sociaux)
  • lieu de naissance (accouchement en CHU, en clinique, à la maison)
  • projet de naissance (position d’accouchement, péridurale ou non, épisiotomie…)

Cette consultation favorise le repérage de situations familiales à risques : violences conjugales, problème de logement, situation financière, détresse psychologique, angoisse de devenir mère… Cet entretien n’a pas de visée médicale, il s’agit d’un échange au cours duquel la maman ou le couple a la parole face à un spécialiste qui leur répond, les conseille et les rassure. Il a été mis en place pour détecter en amont le risque de dépression post-partum chez une maman. Si vous vous trouvez dans une situation de vulnérabilité, votre médecin ou sage-femme pourra vous proposer une consultation avec une assistante sociale ou une psychologue.

Visite du 5e mois de grossesse

Il s’agit d’une consultation de routine. Le sucre et l’albumine continuent d’être recherchés dans les urines. À ce stade, l’excès de sucre dans le sang peut être symptomatique d’un diabète gestationnel, qui demandera une surveillance étroite. Un mauvais fonctionnement des reins, démontré par le taux d’albumine élevé, peut provoquer une pré-éclampsie (hypertension artérielle et prise de poids avec oedèmes). C’est un événement rare, mais grave, donc à dépister. Votre tension doit, dans la mesure du possible, rester inférieure à 14/9.
Un toucher vaginal permet de vérifier que le col de l’utérus n’est pas modifié et que vous ne risquez pas d’accoucher prématurément. C’est une période durant laquelle vous sentirez votre bébé bouger et votre ventre commence franchement à grossir !

L’échographie morphologique

Le 5ème mois est également le temps de la 2e échographie qui doit avoir lieu entre 23 et 25 SA. Elle permet d’examiner votre bébé, de réaliser de nombreuses mesures et de repérer d’éventuelles malformations. C’est un examen très important, l’échographie la plus précise. Donc pas de panique si votre échographiste n’est pas très bavard, il doit mesurer et observer très attentivement ! Il s’assure aussi que le placenta est positionné correctement et que le liquide amniotique est en quantité suffisante. Garçon ou fille ? Lors de cette échographie, vous pourrez enfin connaître le sexe du bébé !

Cet examen a lieu entre 25 et 29 SA. C’est le moment de vous reposer et de prendre davantage soin de vous. On examinera votre col de l’utérus pour vérifier qu’il ne soit pas modifié. On vérifie aussi l’évolution du fœtus et les battements du cœur de votre bébé. Le sucre et l’albumine seront à nouveau recherchés dans les urines. Vous discuterez des résultats de votre deuxième échographie. Le test dit de O’Sullivan vous sera prescrit pour évaluer votre réponse glycémique et rechercher un éventuel diabète gestationnel. C’est aussi le moment de vous inscrire à des séances de préparation à l’accouchement, à l’hôpital ou auprès d’une sage-femme en libéral, vous êtes libres de choisir !

La visite a lieu entre 29 et 33 SA. Votre médecin ou sage-femme continue de suivre votre grossesse avec l’examen classique (pesée, mesure de la hauteur utérine, mesure de la tension artérielle, contrôle urinaire pour vérifier albumine et glucose). L’utérus grossit et la quantité de liquide amniotique augmente. On vous expliquera également ce que sont les contractions de grossesse : le ventre se serre, il est dur et cela peut provoquer une légère douleur proche de celle des règles. Les contractions de travail pour l’accouchement sont bien différentes : douloureuses et rythmées. Si cela arrive et à la moindre inquiétude, vous pouvez demander à consulter et effectuer un monitoring pour vérifier que tout est normal. À ce stade, il est temps pour vous de prendre rendez-vous pour votre troisième et dernière échographie !

Elle a lieu entre 33 et 37 SA. L’examen clinique sera identique aux précédents (nous imaginons que vous devez être bien rodée maintenant !). La sage-femme ou le médecin va s’assurer que le col de l’utérus est bien fermé et ainsi prévenir un risque d’accouchement prématuré. On réalise un prélèvement vaginal pour vérifier l’absence de streptocoque B. Pourquoi ? Parce que cette bactérie pourrait être dangereuse pour votre bébé et le contaminer.
À ce stade de grossesse, il est toujours important de consulter au moindre signe inquiétant (perte de liquide, de sang, diminution des mouvements de bébé) ou en cas de contractions rapprochées.

Consultation anesthésie

Le 8e mois est aussi le moment pour prendre rendez-vous avec un anesthésiste. Que vous souhaitiez bénéficier d’une péridurale ou pas, cette consultation est obligatoire. En effet, elle permet de réaliser un bilan préalable indispensable pour bénéficier d’une anesthésie(péridurale ou rachianesthésie, notamment en cas de césarienne en urgence). Si cette consultation n’a pas été faite, les examens biologiques devront être réalisés le jour de l’accouchement. Cela retardera votre prise en charge et peut vous mettre en danger.
Lors de cette consultation, vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez sur la péridurale, son mode opératoire, et comment (ou à quel moment) vous souhaitez en bénéficier. Si vous ne souhaitez pas de péri, dites-le également à ce moment-là!

Dernière échographie

Réalisée entre 33 et 35 SA, elle permet d’évaluer le poids et la taille de votre bébé. Ne soyez pas fixé sur les chiffres, les médecins et sages-femmes savent que la marge d’erreur est souvent encore grande. Votre “très gros” ou “tout petit” bébé ne le sera pas forcément. On observe comment le bébé se présente : soit en siège soit en position idéale pour naître : la tête en bas, le visage tourné contre la colonne vertébrale et le dos vers l’avant. Le cliché donne aussi des indications précises sur l’implantation du placenta.

Si votre bébé est en siège ou si vous avez déjà subi une césarienne, une pelvimétrie vous sera prescrite. Cet examen permet de mesurer le bassin et vérifier que la taille du bébé est compatible avec un accouchement par voie basse. Sachez que des manœuvres sont possibles pour forcer le bébé à se retourner et mettre la tête en bas, et qu’un accouchement d’un bébé en siège par voie basse est également possible, discutez-en avec votre sage-femme !

Examens biologiques obligatoires

Votre médecin peut être amené à vous proposer d’autres examens biologiques lors de votre grossesse :

4ème mois : Glycosurie et protéinurie – Toxoplasmose si vous n’êtes pas immunisée
5ème mois : Glycosurie et protéinurie – Toxoplasmose si vous n’êtes pas immunisée
6ème mois : Glycosurie et protéinurie – Toxoplasmose si vous n’êtes pas immunisée – RAI en cas de Rhésus négatif – Hémogramme
7ème mois : Glycosurie et protéinurie – Toxoplasmose si vous n’êtes pas immunisée
8ème mois : Glycosurie et protéinurie – Toxoplasmose si vous n’êtes pas immunisée – RAI en cas de Rhésus négatif – 2e détermination (si non faite avant) du groupe sanguin

Glycosurie : Recherche de glucose (bandelette urinaire)
Protéinurie : Recherche d’albumine (bandelette urinaire)
RAI : Recherche d’agglutinines irrégulières (prise de sang)
Hémogramme ou NFS Numeration formule sanguine (prise de sang)

consulter un medecin en ligne hellocare