Maladie articulatoire parfois douloureuse, l’arthrose cervicale est une affection très commune. Elle provoque des douleurs à la nuque et des migraines ou maux de tête, parfois des sensations de fourmillements. S’il est impossible de la guérir, on peut heureusement prévenir son apparition et en soulager les symptômes pour mieux vivre avec. Suivez le guide.

arthrose cervicale

Qu’est-ce que l’arthrose cervicale ?

L’arthrose cervicale (aussi appelée cervicarthrose) fait partie des rhumatismes, autrement dit des affections articulaires. Elle se situe au niveau du rachis cervical, constitué des vertèbres C1 à C7, empilées et attachées par les disques intervertébraux.
Il s’agit d’un type d’arthrose fréquent touchant une articulation fortement mobilisée, puisque ces vertèbres soutiennent le poids de la tête. Elle est due notamment à l’usure du cartilage et touche 50 % des plus de 40 ans. Ce pourcentage augmentant avec l’âge.

Symptômes et diagnostic de l’arthrose cervicale

Il est fréquent que larthrose cervicale soit asymptomatique.
Cependent, des douleurs dans la nuque, une rigidité du cou et des maux de tête peuvent en être les signes.
Dans certains cas, cette pathologie peut aussi causer des vertiges, des fourmillements dans les bras ou des engourdissements. Ces derniers sont dus à la compression d’un nerf, provoquant une douleur irradiant vers les épaules et les omoplates, jusqu’aux bras.
Dans des cas très rares la moelle épinière peut elle aussi se retrouver comprimée entraînant difficultés à la marche ou paralysies légères.

Un rhumatologue pourra poser un diagnostic grâce à un interrogatoire précis sur l’apparition des douleurs et un examen clinique. Celui-ci consiste en la palpation du cou et l’examen de la colonne vertébrale et des membres supérieurs. Il est complété par une radiographie vérifiant un amincissement du cartilage entre deux vertèbres.

Les causes connues

Les causes de l’arthrose cervicale présentent encore des zones d’ombre. La certitude est que son apparition est liée à une usure du cartilage. Celle-ci survient avec l’âge et l’usure mécanique, mais pourrait aussi être causée par un phénomène particulier de dégénérescence et de régénérescence du cartilage. Autrement dit un cartilage se détruisant et ne se renouvelant pas assez vite pour compenser.

Les causes de ce phénomène sont encore à l’étude, mais certains facteurs de risques sont connus. D’abord une trop grande sollicitation du cou ou à l’inverse une trop grande immobilité. C’est le cas dans certaines professions statiques comme gardien de musée, ou des métiers nécessitant un travail tête baissée comme horloger. Ensuite un traumatisme comme le coup du lapin peut être en cause, ainsi qu’une malformation héréditaire.

Les traitements possibles

Il n’est malheureusement pas possible de guérir l’arthrose cervicale. On peut cependant soulager la gêne et la douleur pour bien vivre au quotidien avec ce rhumatisme :

  • côté pharmacologie, les traitements efficaces durant une crise de cervicalgie sont les antalgiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les myorelaxants.
  • il existe aussi des remèdes naturels contre les douleurs dues à l’arthrose tels que les massages à l’huile essentielle de gaulthérie.
  • des séances chez un ostéopathe ou un kinésithérapeute sont aussi bénéfiques, ainsi que des exercices spécifiques prescrits par ceux-ci.
  • enfin, l’utilisation d’un  collier cervical semi-rigide peut être une option de quelques semaines pour immobiliser le rachis et le soulager.
  • quant au traitement chirurgical avec prothèse discale, il est très rare car il comporte des risques d’endommager la moelle épinière. Il est donc proposé uniquement dans les cas très sévères.

Prévenir l’arthrose cervicale

Sachez qu’il est possible de prévenir l’arthrose cervicale et de ralentir son apparition. Pour cela voici les principales recommandations :

  • évitez de porter des charges lourdes de façon répétée.
  • lorsque vous portez du poids, répartissez-le entre les deux bras pour que votre cou soit stable.
  • dormez avec un oreiller adapté soutenant bien la nuque, mais évitez les oreillers qui maintiennent la tête trop haut.
  • adaptez la position de votre écran d’ordinateur ou de télévision de façon à ce que vos yeux et votre tête soient dans un axe horizontal.
  • ne restez jamais trop longtemps dans la même position.
  • pratiquez un sport régulier et des exercices de relaxation pour évacuer le stress responsable de tensions musculaires.
  • adoptez une alimentation anti-inflammatoire, riche en vitamine D et comportant du calcium. Vous pouvez vous inspirer du régime méditerranéen, reconnu à travers le monde pour être un des meilleurs pour la santé.
  • exposez-vous régulièrement au soleil en dehors des heures chaudes en été pour synthétiser de la vitamine D, essentielle à notre squelette.
consulter médecin en ligne