Par Paul Rudelle, Pharmacien

La maladie d’Alzheimer concerne près d’un million de personnes en France. Elle se manifeste la plupart du temps chez les sexagénaires et près de deux malades sur trois sont des femmes. C’est une grave maladie du cerveau, souvent méconnue, qui impacte à la fois les personnes atteintes comme leurs proches.

La maladie d’Alzheimer : qu’est-ce que c’est ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative et incurable du cerveau, elle est la cause principale de démence sénile. Elle entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales, notamment de la mémoire.
D’un point de vue physiologique, la maladie d’Alzheimer se caractérise par le dépôt de protéines anormales dans le cerveau qui entraînent la mort progressive des neurones et donc la perte progressive de certaines fonctions neurologiques.

La maladie d’Alzheimer évolue de manière progressive et l’on peut distinguer certains symptômes qui peuvent servir au diagnostic :

  • La perte de mémoire qui affecte le quotidien : c’est le signe le plus connu et courant de la maladie. Il se traduit par le fait d’oublier des informations apprises récemment ou des dates importantes . Le fait de faire appel à des personnes tierces pour gérer des affaires habituellement autogérées est également un signe.
  • Problèmes de planification : certains malades peuvent se confronter à des difficultés à réaliser les actes de la vie courante : suivre une recette de cuisine, à suivre ses comptes en banque, suivre un plan…
  • Confusion spatio-temporelle : la personne atteinte par la maladie d’Alzheimer va perdre la notion du temps qui passe. Elle peut parfois oublier où elle se trouve et comment elle est arrivée à cet endroit.
  • Déficience de vision, de compréhension des images : la maladie d’Alzheimer peut entraîner chez certains une diminution de la vision, donc une difficulté à lire, à déterminer les couleurs, les distances. Certains ont même des difficultés à se reconnaître dans le miroir.
  • Problèmes d’expression orale et écrite : les patients peuvent également manifester des difficultés à suivre une conversation, en oubliant le fil conducteur ou en se répétant en boucle. Parfois, ils ont du mal à trouver le mot exact pour traduire leur pensée, ou utilisent les mauvais mots par manque de vocabulaire.
  • Perte de jugement : les malades peuvent éprouver des changements dans leurs prises de décision. Ils perdent souvent le rapport à l’argent et peuvent donner des sommes très importantes au premier démarcheur qui se présente.
  • Humeur changeante : l’humeur des personnes atteintes d’Alzheimer peut varier rapidement et ce au cours d’une même journée. Généralement, ce trouble induit une mise en retrait des activités sociales ou des loisirs.

Quelles sont les causes la maladie d’Alzheimer ?

Les origines de la maladie d’Alzheimer restent à ce jour un grand mystère pour la communauté scientifique. Des altérations dans le code génétique semblent être la cause privilégiée pour le moment.
Quand aux causes de la maladie, là aussi, il n’y a rien de concret. Le facteur héréditaire est soupçonné mais dans seulement moins de 3% des cas, les autres cas de maladies se manifestent de manière aléatoire.
Concernant la prévention de la maladie, des chercheurs ont estimé qu’un cas sur trois de maladie d’Alzheimer pourrait être évité grâce à une activité physique régulière, une alimentation saine et une stimulation intellectuelle et sociale tout au long de sa vie.

Peut-on guérir d’Alzheimer ?

Il est important de savoir qu’en France, une personne atteint par la maladie d’Alzheimer sur deux n’est pas diagnostiquée (1). La prise en charge doit être précoce pour favoriser le maintien à domicile du patient le plus longtemps possible.
Au niveau médicamenteux, aucun médicament ne s’est pour le moment révélé efficace que ce soit pour guérir ou stopper l’évolution de la maladie.

Les conseils du pharmacien

Si l’un de vos proches est atteint par la maladie d’Alzheimer, vous pouvez soit l’encourager à réaliser des activités avec vous, soit l’encourager à participer à des ateliers organisés par des professionnels formés. Les ateliers créatifs ou sorties en nature vont pouvoir mobiliser ses compétences cognitives, motrices, sensorielles et affectives indispensable pour limiter la progression de la maladie.

Accompagner quelqu’un atteint de cette maladie demande du temps, de la disponibilité, de l’énergie et de la patience, mais aussi des connaissances. Votre médecin traitant en premier ainsi que des associations comme France Alzheimer peuvent vous aider à vous informer au mieux sur cette maladie et à vous diriger vers des associations locales pour poser des questions à des professionnels, échanger avec d’autres aidants, et enfin se soulager. Ils pourront vous rediriger vers des associations d’aidants. Contacter l’association la plus proche de chez vous via le numéro unique :  0 800 97 20 97

Il est difficile de conserver ses activités ou ses relations amicales lorsque l’un de nos proches est dépendant de nous. Mais il vous faudra essayer d’aménager du temps pour vous, pour votre plaisir, pouvoir avoir un espace à vous et conserver votre qualité de vie. A nouveau contactez une association d’aidants la plus proche de chez vous.

Si l’un de vos proches développe quelques uns des symptômes présentés plus haut, parlez-en à la personne concernée et à un médecin pour diagnostiquer la maladie le plus tôt possible et la prendre en charge rapidement !

consulter un medecin en ligne hellocare