Par le Léa Magiore, Médecin Généraliste

L’allergie pollinique (le rhume des foins, la rhinite saisonnière) est l’allergie la plus fréquente sous nos latitudes. Les allergiques ressentent les troubles suivants : attaques d’éternuement, écoulement nasal ( rhinite), nez bouché, yeux larmoyants et qui picotent, démangeaisons au niveau de la bouche, du palais, du nez et des oreilles. Les pollens servent à fertiliser les plantes. On distingue les plantes pollinisées par les insectes et par le vent ; ce sont ces dernières qui déclenchent l’allergie pollinique.

Ce rhume des foins qu’est ce que c’est ?

Origines et déclencheurs de l’allergie pollinique

L’allergie pollinique (rhume des foins, allergie au pollen, rhinite allergique, rhinite saisonnière), est une réaction à un ou plusieurs types de pollen. Certaines personnes sont prédisposées à l’allergie et sont dit “atopiques”. On sait que l’atopie a une composante génétique, mais elle s’expliquerait aussi par notre mode de vie contemporain, qui nous expose moins à certaines infections qu’auparavant.

L’allergie est une réaction du système immunitaire aux protéines en soi inoffensives des pollens. L’inspiration ou le contact direct avec le pollen entraîne chez l’allergique une libération d’histamine, qui mène à une inflammation de la conjonctive des yeux et de la muqueuse nasale.

Les allergiques ressentent les troubles suivants :

    • attaques d’éternuement,
    • écoulement nasal (rhinite), nez bouché,
    • yeux larmoyants et qui picotent,
    • démangeaisons au niveau du palais et des oreilles.

Le mucus accumulé dans les sinus paranasaux peut induire des douleurs dans la mâchoire et des maux de tête. Une allergie pollinique non traitée pendant une plus longue période peut se développer en asthme allergique.

L’allergie au pollen apparaît rarement avant l’âge de trois ans, les troubles débutent généralement à l’âge scolaire ou plus tard. Le diagnostic est posé à l’aide d’une anamnèse détaillée, d’un test cutané et d’une analyse sanguine. Des symptômes semblables peuvent apparaître en cas d’allergie aux acariens de la poussière domestique ou aux moisissures. Les différences se situent surtout au niveau de l’endroit et du moment d’apparition des troubles. Bien observer les troubles permet donc de bien différencier les différents types d’allergie.

Le traitement de base de ces allergies est la prise d’un médicament antihistaminique. Ces molécules bloquent les récepteurs de l’histamine et empêchent qu’ils soient activés par l’histamine libérée. Il y a donc toujours autant d’histamine qui circule dans le corps mais celle-ci a moins d’effet. Il s’agit d’un traitement purement symptomatique. Selon la gravité et la nature des allergies, le médecin proposera une désensibilisation, le seul traitement qui puisse soigner l’allergie, ou du moins la rendre plus supportable. Certaines thérapies de la médecine complémentaires peuvent également soulager les symptômes avec succès. La forme thérapeutique appropriée doit être déterminée avec le thérapeute correspondant.

Un printemps à bouleau

La majorité du territoire sera sous la domination des pollens de bouleau. Qu’ils soient ou non les pollens les plus nombreux, ce seront eux qui, à part sur le pourtour méditerranéen et au Sud de la Gironde, seront les instigateurs d’un risque d’allergie élevé à très élevé.

Au sud-ouest de cette limite, un mélange de pollens de platane, de chêne et aussi de bouleau pourra porter un risque d’allergie moyen à élevé, tandis qu’à l’est sur le pourtour méditerranéen, les platanes se calment et permettent un peu de répit, mais attention à l’arrivée des pollens de chêne et de pariétaire.

Les graminées disséminent déjà quelques pollens sur une grande partie du territoire, si les beaux jours persistent, le développement de ces herbes et leur floraison seront en augmentation.

Les allergiques aux pollens de bouleau doivent impérativement suivre leur traitement ou consulter un médecin pour pouvoir profiter du beau weekend annoncé.

Plus d’infos sur : https://www.polleninfo.org/FR

consultation-medecin-en-ligne-hellocare