Hellocare > Magazine > Conseils santé > Gynécologie & Grossesse > Les 5 bons réflexes pour reprendre le travail après un congé maternité

Les 5 bons réflexes pour reprendre le travail après un congé maternité

Se préparer avant toute chose à reprendre le travail après un congé maternité, relativement court (on peut le dire) où la plupart du temps la précarité financière nous impose d’y retourner dare dare, nécessite de se pencher sur la question en s’appuyant sur quelques règles à anticiper avant même l’arrivée de bébé !

Réflexe n° 1 : Ouvrir le dialogue avec votre employeur

A coeur ouvert, lui faire part de vos inquiétudes, liées à votre absence durant tout le congé maternité, peut justement permettre à tous, de mieux comprendre ce changement et les raisons qu’il impose surtout parce qu’il s’agit d’une raison justifiée.
Les bonnes questions à se poser et à poser à votre employeur :
– quels sont les moyens à mettre en oeuvre pour réussir à bien travailler malgré mon absence ?
– qu’est ce qu’il va le plus les déranger dans le travail durant mon absence ?
– comment ajuster votre emploi du temps durant tout ce congé ?
– comment rester à jour pendant ce congé ?
Cette anticipation favorisera le meilleur des soutien de la part de votre employeur et de toute l’équipe.

Réflexe n° 2 : Organiser son congé le plus aidant possible
“Pour qu’un enfant grandisse il faut tout un village” (proverbe africain)

Notamment en profitant au maximum de la présence du père (congé paternité à associer aux congés reportés) ou de l’autre parent pour vous permettre de récupérer au mieux avant la reprise.
Car au delà de la difficulté éprouvée à laisser votre petit bébé tout juste 6 semaines après sa naissance, les symptômes émotionnels et de fatigue accumulée prendront le dessus si l’organisation de ce congé n’a pas été étudié dans ce sens.

Réflexe n° 3 : Penser sereinement son mode de garde

L’anticiper pour garder l’esprit serein, et faire le choix de ce qui semble le mieux vous convenir selon votre mode éducatif nécessite un temps d’investigation important que vous ne pourrez pas “penser” après la naissance de votre bébé.
Les mairies de votre commune pourront vous indiquer la multitude de choix qui vous sont proposés.
Laissez vous guider, par votre instinct et vos affinités personnelles, vers celle à qui vous allez confier votre bébé.

Réflexe n° 4 : Bien comprendre le congé maternité et l’adapter surtout pour l’après

Le congé légal de maternité est fixé à 16 semaines.
En général, il commence 6 semaines avant la date présumée de votre accouchement et se poursuit 10 semaines après.
Si votre grossesse se déroule bien, vous pouvez également choisir de reporter une partie du congé prénatal après votre accouchement. Dans ce cas, vous pouvez prendre votre congé maternité au minimum 3 semaines avant la date d’accouchement et au maximum 13 semaines après.
Cette décision nécessitera un avis favorable de votre médecin à transmettre à votre caisse et votre mutuelle avant le jour précédent le début de votre congé prénatal légal.

Réflexe n° 5 : Ne pas culpabiliser de ne pas vouloir y retourner 🙂

Le repos du corps de la nouvelle maman est plus que nécessaire… et il ne faudra pas culpabiliser de prolonger son congé maternité si votre esprit et votre corps ne sont pas capables, si vous ne vous sentez pas capable, si vous avez besoin de plus de temps…